L’agneau de lait des Pyrénées

Les Pyrénées de l’Atlantique produisent un agneau de lait qui se distingue par la délicatesse de sa chair à la saveur fine, peu prononcée. Il est issu de deux races locales de brebis, sélectionnées pour leurs aptitudes laitières : d’une part, la manech tête rouge, élevée sur les côteaux du Pays basque, et la manech tête noire, élevée principalement dans les montagnes basques, d’autre part, la béarnaise, élevée dans la montagne du Béarn.

L’agneau de lait des Pyrénées se différencie des autres agneaux produits en France par son abattage précoce (à 45 jours au maximum, entre la mi-octobre et la mi-juin) et son alimentation est exclusivement constituée de lait maternel. Son alimentation et son extrême jeunesse confèrent donc à sa chair une tendresse, un fondant, une jutosité incomparables par-rapport à ceux d’un agneau de boucherie classique.

L’agneau de lait des Pyrénées dans l’assiette

Cette viande saisonnière délicate, blanche, à peine rosée, se prépare relevée au piment d’Espelette, rôtie avec des épices, sautée ou en blanquette… Gigot et selle sont les pièces de choix recherchées.

L’agneau de lait des Pyrénées : Un peu d’histoire

Les ovins parcourent les pacages basques et béarnais depuis des temps immémoriaux. En 1992, les qualités de l’agneau de lait des Pyrénées ont été officiellement reconnues, avec l’obtention d’un Label Rouge. Le cahier des charges, appliqué à tous les maillons de la filière, et les contrôles réguliers dont ce produit fait l’objet garantissent sa fiabilité. Une Indication Géographique Protégée (I.G.P) ne saurait tarder…

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.