Fraises

FRAISES – SAVOIR ACHETER

La fraise est un produit délicieux qu’il faut savoir choisir. On pourra les cueillir demain. La taille des fraises et l’intensité de leur couleur ne doivent pas guider votre achat, recherchez des fruits à l’épiderme brillant, coloré uniformément, avec une collerette et un pédoncule bien verts. Surtout, n’hésitez pas à vous laissez mener par le bout du nez : choisissez les fraises à leur parfum.

L’emballage dans des barquettes en plastique transparent permet d’observer et de humer les fruits et les protège des chocs. Ils se conserveront pourtant deux ou trois jours maximum, dans leurs barquettes perforées, toujours emballés, disposés dans le bac à légumes du réfrigérateur. Pour que leur parfum s’exhale mieux, n’oubliez pas de les sortir du réfrigérateur quelque temps avant de les déguster.

Si vous en avez acheté plus que vous ne pourrez en manger, alors préférez la confection de confitures, de coulis ou de glaces, à la congélation qui est déconseillée.

Un simple lavage sous l’eau du robinet suffit. Ne faites jamais tremper vos fraises dans l’eau et ne les équeutez qu’après les avoir lavées. Sinon, elles perdraient saveur et vitamines et risqueraient fort de se gorger d’eau.

Ce fruit supporte très mal la chaleur, les manipulations et le transport. Le moindre choc les meurtrit. Il pourrit alors très rapidement et contamine les autres. Écarter les fraises molles, ternes et moisies. Vérifier l’état des fraises au fond du contenant.

FRAISES – CUISINE TRADITIONNELLE

Les fraises s’utilisent de multiples façons. Elles sont très souvent consommées nature, entières, coupées ou écrasées. Lorsqu’elles sont bien mûres et bien sucrées, on peut les employer crues et les agrémenter de yogourt ou de crème glacée, les arroser de crème fraîche ou d’alcool, ou les tremper dans une fondue au chocolat.

On peut pourtant chauffer ce fruit en le protégeant sous une pâte feuilletée, à beignet, brick … ou en le disposant dans une papillote. La cuisson se fait au four 5 minutes, th. 8, 240°C, celle en autocuiseur ou au micro-ondes étant proscrite sauf pour les confitures.

Les fraises peuvent être très rapidement poêlées au beurre. Certaines variétés se prêtent mieux à la congélation, d’autres sont plus savoureuses nature ou supportent mieux la cuisson. Ces caractéristiques sont difficiles à identifier cependant, car elles sont rarement révélées au moment de l’achat.

FRAISES – VERTUS

Fruit des beaux jours par excellence, la fraise prend le relais des agrumes pour permettre la recharge de l’organisme en vitamine C. Avec un apport de 60 mg aux 100 g, elle se situe parmi les fruits qui en contiennent le plus.Et cette richesse apparaît d’autant plus appréciable que la fraise est un fruit peu énergétique, 35 cal aux
100 g, et que l’on déguste infiniment avec plaisir !

Elle contribue également à l’équilibre minéral de l’organisme en particulier pour ses apports en fer, calcium et magnésium, et constitue ainsi un dessert ou une collation légère d’une excellente qualité nutritionnelle.

La fraise fait partie des aliments histamino-libérateurs. Sa consommation libère de l’histamine dans l’organisme, ce qui provoque chez un sujet prédisposé l’apparition de phénomènes de type allergique urticaire notamment. La solution radicale, consiste à se priver de fraises… Mais il arrive qu’une accoutumance se manifeste, après quelques jours d’une consommation d’abord très faible à dose homéopathique puis augmentée petit à petit. Il semble aussi que le coulis de fraises tamisé, ou les fraises pochées, n’entraînent pas toujours ces signes d’intolérance. A essayer prudemment, si on a la malchance de ne pas supporter les fraises !

L’acide salicylique est le constituant essentiel de l’aspirine. On en trouve, il est vrai, dans les fraises, mais à l’état de traces seulement ! Peut-on dire pour autant que la fraise est antirhumatismale ? La légende l’affirme… mais rien n’est prouvé !

On la dit tonique, dépurative, diurétique, reminéralisante et astringente. L’essence des fraises est utilisée dans les soins de beauté pour combattre les rides et les taches de rousseur et pour tonifier la peau. Les feuilles infusées donnent un astringent doux employé contre la diarrhée, tandis que les fraises consommées en quantité sont laxatives et qu’une infusion de racine de fraisier agirait comme diurétique.

L’essence des fraises est utilisée dans les soins de beauté pour combattre les rides et les taches de rousseur et pour tonifier la peau.

FRAISES – IDEES ACCOMPAGNEMENTS

Elles sont très souvent consommées nature, entières, coupées ou écrasées. Lorsqu’elles sont bien mûres et bien sucrées, on peut les employer crues et les agrémenter de yogourt ou de crème glacée, les arroser de crème fraîche ou d’alcool, ou les tremper dans une fondue au chocolat.

Pour aviver la couleur des fraises cuites, en purée ou en coulis, incorporer un peu de jus d’agrume. On peut aussi ajouter les fraises aux salades de fruits, aux omelettes, à la crème glacée ou aux sorbets. Les fraises moins belles peuvent être cuisinées en tartes, en biscuits, en mousses, en soufflés, en flans, en puddings et en gâteaux.

On utilise les fraises à des fins décoratives, pour garnir hors-d’oeuvre ou assiettes de fromages.

FRAISES – MICRO-ONDES

Il est toujours possible d’utiliser pour cuire les fraises un micro-ondes pour en faire des gelées de fruits ou des compotes, surtout qu’on n’en voit plus nulle part.

Ce sont pourtant d’excellents produits naturels qui font la joie des petits et des grands. Pleins de sucres et de vitamines ces produits seront une mine pour le bonheur et la santé de tous.

Agrémentés de surprises comme avec des cerneaux de noix fraiches, du beurre à la noisette et de bien autres choses, vous passerez des moments qui vous feront regretter votre enfance ou vous donneront l’envie de la prolonger.

Passez les fraises à l’extracteur de jus, assaisonnez de sucre de citron et de cannelle et passez au micro-ondes 1 à 2 minutes. Délicieux et plein de vitamines !

Cuire les fraises après les avoir citronnée au micro-ondes pendant 10 minutes par kilo, écrasé à la fourchette, vous obtiendrez une confiture sucrée à souhait et délicieuse. Et, elle aura le goût de la fraise.

FRAISES – HISTOIRE

La fraise Fragaria vesca en latin, doit son nom à son parfum exquis, sa fragrance. Le mot fraise vient d’ailleurs du latin fragare qui signifie « sentir bon ».

Elle poussait dès la plus haute antiquité à l’état sauvage en Amérique et en Asie, ainsi que dans les zones sub-montagneuses d’Europe occidentale.

Fruit du fraisier, plante vivace des régions tempérées la plus répandue dans le monde; certaines variétés de fraises sont originaires des régions tempérées d’Europe, alors que d’autres proviennent d’Amérique du Nord et du Sud. Ce fruit a toujours fasciné par sa saveur exquise.

La fraise n’est pas vraiment un fruit ! Les vrais fruits du fraisier sont les petits points jaunes qui parsèment la surface de la fraise, nommés les « akènes ». La fraise des bois est l’ancêtre des fraises de culture. Elle est petite, juteuse, plus savoureuse et plus parfumée que la fraise cultivée.

En 1714, François Amédée Frézier croisa deux variétés de fraises des bois et obtint ainsi d’énormes fraises charnues. Ces dernières se répandirent en Europe et seraient à l’origine, après d’autres croisements, des fraisiers à gros fruits que nous connaissons aujourd’hui. Il en existe plus de 600 variétés qui diffèrent de taille, de texture, de couleur et de saveur.

Les Romains, en faisaient des masques de beauté. C’est au Moyen Age qu’on commencera à introduire la fraise des bois dans les jardins et les potagers, et à améliorer sa récolte avec fumage et paillage du sol. A la Renaissance, la fraise était un fruit apprécié que l’on consommait déjà avec de la crème pour les femmes, ou du vin pour les hommes. La Quintinie, jardinier de Louis XIV, lui fit les honneurs de son extraordinaire potager.

Les fraises sont aujourd’hui produites dans de nombreuses régions de France : Aquitaine, Provence, vallée du Rhône, val de Loire, Bretagne et l’est de la France.

Pour la petite histoire, sachez que la belle Madame Tallien prenait des bains à la fraise pour conserver la douceur de sa peau. Pour chacun de ses bains, il fallait écraser 10 kg de fraises !

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.