Mirabelle

MIRABELLE – HISTOIRE

Un jour la princesse Mira offrit l’hospitalité à une vieille femme en guenilles que tout le monde repoussait. Pour la remercier, la Fée qui se cachait derrière ces oripeaux changea les arbres stériles qui entouraient le château en arbres dont les branches ployèrent sous le poids de petit fruits dorés : les Mirabelles. La légende est jolie et montre combien la Mirabelle a trouvé en Lorraine sa terre d’élection ou elle est cultivée depuis le 15è siècle.

On suppose que leur nom viendrait de l’italien Mirabolano gland parfumé ou du latin Mirabilis belle à voir. Ce fruit aurait été rapporté au 15è siècle d’Asie ou du Moyen Orient par René Duc d’Anjou et de Lorraine. De passage à Metz en 1568 avec Charles IX, Catherine de Médicis se verra offrir des Mirabelles confites. En 1628, la Mirabelle figure dans le catalogue des arbres fruitiers de Le Lectier. En 1880, la Mirabelle devient “l’or de la Lorraine” et les alambiquiers distilleront les fruits pour en faire cette merveilleuse Eau de Vie.

MIRABELLE – VERTUS

Riche en magnésium et en phosphore, ce fruit contient un taux de pectines qui a un bon effet sur le cholestérol et le transit intestinal. Les mirabelles font partie des fruits de l’été les plus énergétique : autant que les cerises, un peu moins que le raisin. Les mirabelles apportent 65 calories aux 100g. Elles constituent également une alternative agréable aux pruneaux : servies sous forme de compote, elles sont particulièrement efficaces pour les paresses intestinales.

Elles sont riches en sucres en moyenne 17g de glucides aux 100g, surtout des sucres simples glucose et fructose : 2/3 du total glucidique, et du saccharose. Les mirabelles contiennent également de nombreux sels minéraux et oligo-éléments 0.5g aux 100g en moyenne, beaucoup de potassium 230mg aux 100g, aussi un apport non-négligeable de phosphore, magnésium, calcium, fer, cuivre, présents à des doses physiologiquement utiles. La mirabelle contient également à l’état de traces des substances intervenant dans le métabolisme cellulaire zinc, cobalt, bore, chrome, iode, sélénium, etc…

Enfin, elles renferment des fibres abondantes plus de 2g aux 100g, ces fibres peuvent stimuler efficacement et en douceur le fonctionnement des intestins et aider à lutter contre la tendance à la constipation.

MIRABELLE – CUISINE TRADITIONNELLE

L’eau-de-vie de mirabelle est comme et appréciée depuis des générations. Cependant elle est à boire avec modération car elle titre environ 45 degrés.

Elle est aussi largement utilisée en cuisine, qu’il s’agisse de préparer des plats ou des desserts. De nombreuses fêtes la mettent à l’honneur, dont celle de Metz qui est la plus renommée

Pour les cuire, ouvrir les mirabelles en deux et les dénoyauter. Les faire revenir dans une poêle avec un peu de beurre, pendant 3-4 minutes.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.