Sapotille

La sapotille à son histoire.

La sapotille, originaire des Antilles, contient le ciclé avec lequel on fabrique la gomme à mâcher. Ce fruit globuleux, de la taille d’un oeuf, est couvert d’une peau brune et rugueuse et, blette, a une pulpe exquise qui sent le sucre de canne.
Manilkara zapota, Sapotaceae.
Originaire d’Amérique centrale, le sapotillier, introduit à Tahiti en 1846, était l’arbre sacré des Mayas.

Il produit toute l’année un fruit délicieux, la sapotille, qui se consomme fraîche. Le tronc de l’arbre, saigné, fournit aussi le chiclé, un latex blanc qui est à la base de la fabrication des chewing-gums. Qu’elle soit ronde ou ovale, la sapotille, peu répandue en Polynésie bien qu’elle s’y adapte remarquablement, a une chair fondante et molle qui en fait un fruit tropical délicieux.

SAPOTILLE – VERTUS

Sapote ou sapotille, Achras zapota

Origines: Tropiques d’Amérique Centrale
Ce fruit ovale, d’une longueur de 6 à 8 cm, à la peau rugueuse jaune-canelle, a une chair juteuse couleur saumon qui renferme quelques pépins foncés.
Son goût aigre-doux rapelle celui du melon. Elle convient bien à la confection de sorbets, glaces et crèmes, salades de fruits. Ce fruit globuleux, de la taille d’un oeuf, est couvert d’une peau brune et rugueuse et, blette, a une pulpe exquise qui sent le sucre de canne.
Manilkara zapota, Sapotaceae.
Originaire d’Amérique centrale, le sapotillier, introduit à Tahiti en 1846, était l’arbre sacré des Mayas.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.