Vin du Pays Nantais

VIN DU PAYS NANTAIS – vignoble

Vins – Les vins blancs du pays Nantais

L’aire de production des vins blancs du pays nantais s’étend essentiellement en Loire-Atlantique, allant jusqu’en Vendée et un peu en Maine-et-Loire.

Les muscadets représentent environ les trois-quarts du vignoble les Gros Plant, un-quart.

A noter que les, muscadets sont des vins d’Appellation d’Origine contrôlée ou AOC ! et les Gros Plant des Vins Délimités de Qualité Supérieure ou VDQS.

Il y a trois régions de muscadet issus d’un même cépage:

– Muscadet de Sèvre et Maine:
c’est la plus grosse production avec 425 000 hectolitres, Les vins sont souples, fins etbouquetés, d’une belle coloration or.

– Mucadet des Côteaux de la Loire:
La production ne dépasse pas 16 000 hectolitres. Les vins sont plus charpentés et corsés que les précédents, avec pour certains un goût de pierre à fusil.

– Muscadet:
La production de ces vins produits dans la région Vendéenne est de l’ordre de celle des vins des Côteaux de la Loire. Les vins de couleur or-vert très pâle sont fins et bouquetés,très secs sans jamais être acides.

Tous les muscadets peuvent être mis en bouteilles sur lie, ce qui signifie que le vin reste un hiver dans son tonneau de fermentation et que la mise en bouteille a lieu lorsque la lie de la fermentation est encore dans le tonneau.
Le vin ainsi tiré est particulièrement fruité.

– Le Gros Plant du pays Nantais.
Il est produit dans des communes qui produisent aussi du muscadet.

Il est issu du cépage Folle blanche ou Gros Plant.

Il donne un vin très sec avec une nuance de verdeur, de couleur très pâle, voire incolore.

Il est parfois mis en bouteille sur lie.

Tous les vins blancs du pays nantais sont meilleurs bus jeunes. On peut les déguster à partir de 3 mois.

Le muscadet peut vieillir jusqu’à 5 ans dans les grandes années.

Conseils :
Ces vins blancs doivent être consommés très frais, 8° maximum.

Ils accompagnent parfaitement tous les produits de la mer.

Le Gros Plant est particulièrement diurétique et sa verdeur fait merveille pour accompagner les poissons gras, sardines et maquereaux notamment.

Le vignoble du Pays Nantais est soumis à l’influence de l’Atlantique. On y produit des vins de primeur à boire dans l’année ou dans les deux ans, sauf exception.

Il est a noter qu’une seule appellation de la région produit à la fois, des rouges, des blancs et des rosés : c’est l’AOC Coteaux-d’Ancenis !

Cest le royaume du Muscadet (vif, frais et perlant lorsquil est élevé sur lie), du Gros Plant, tannique et diurétique, autant de compagnons incontournables des huîtres et autres fruits de mers.

Les rouges légers de Cabernet-Franc, et désaltérants Gamay, sont aussi digne dintérêt.

VIN DU PAYS NANTAIS – Le pays nantais

Présentation du Melon de Bourgogne, à l’origine du Muscadet, cépage du Pays Nantais.

Ce cépage a émigré de la Bourgogne vers le pays nantais qui est devenu avec 10000 km sa zone de prédilection.

On en rencontre encore un peu en Bourgogne et un milliers d’hectares en Californie.

Sa vogue auprès des négociants hollandais du XVIIIème explique, peut-être, son succès dans une zone maritime.

Ce cépage résistant au froid donne un vin d’une jolie robe pâle aux reflets verts.

Il a un nez floral, pointu, musqué d’où l’origine de son nom avec des notes de citron, de pamplemousse.

Relativement peu acide, il est sensible à l’oxydation, c’est pour cela qu’on l’élève sur lie avec mise en bouteille avant la fin juin.

Sa capacité de vieillissement, hormis quelques californiens est presque nulle: il faut le consommer en un an ou deux. C’est un vin sympathique et perlant, à boire sans façons sur les huîtres et fruits de mer.

Muscadet
Au cours du terrible hiver de 1709, la mer gelait et le vignoble nantais, alors planté en folle blanche, était anéanti.

Pour le reconstituer, on alla chercher en Bourgogne le cépage melon, plus résistant au froid.

Celui-ci ne donnait pas des résultats bien extraordinaires en Bourgogne, mais allait trouver en pays nantais son climat d’élection. Le melon de Bourgogne vient sur des terrains variés, la vinification faisant l’essentiel.

Le vignoble, en expansion depuis 1930, produit des vins très différents selon le terrain, les producteurs et la méthode de vinification.

En dépit de rendements en général élevés, le succès de ce
petit vin bien sympathique est tel que la surface encépagée s’est accrue très sensiblement ces dernières années.

Entre les vins ordinaires ou passables et les meilleures cuvées, on observe des prix qui vont du simple au triple.

C’est assez dire que la sélection est comme toujours indispensable.

Mais tout ira bien si vous observez avec modération le dicton local :

Muscadet le matin
chasse le médecin.

Une création d’Anjou-Etiquettes

Classement décroissant :

1. Muscadet de Sèvre-et-Maine,

2. Muscadet des Coteaux de la Loire,

3. Muscadet Côtes-de-Grand Lieu,

4. Muscadet.

Tous titrent de 9 à 12%vol. Une partie de la production sort en primeur dès le troisième jeudi de novembre.

Muscadet, sans plus de précision, désigne des vins issus de terroirs sans qualité particulière, au sud et à l’ouest de Clisson.

Le 31 décembre 1994, 2.600 hectares sélectionnés parmi les 3.500 autrefois délimités en Muscadet ont reçu le droit d’arborer une toute nouvelle appellation : Muscadet des Côtes-de-Grand Lieu.

Sur ces 2.600 hectares, 800 seulement étaient alors en production, mais nul doute que ce chiffre va augmenter.

La nouvelle appellation n’est accordée qu’au vin issu de vignes âgées d’au moins 7 ans contre 4 dans les autres appellations.

Le Muscadet des Coteaux de la Loire est en général plus corsé, plus sec et fruité que le Muscadet de Sèvre-et-Maine.

Il est également un peu plus acide, mais garde plus longtemps son caractère de jeunesse.

Il représente moins de 5% de la production totale de Muscadet.

Bonne adresse en Muscadet Coteaux de la Loire et Malvoisie Coteaux d’Ancenis : Pierre Guindon à la Couleuverdière, à Saint-Géréon.

Le Muscadet de Sèvre-et-Maine bénéficie de terrains en majeure partie granitiques, avec des sols caillouteux, silico-argileux. L’aire de l’appellation, délimitée dès 1926, s’étend sur 4 cantons principaux :

– Vertou à l’ouest,
– Le Loroux-Bottereau au nord,
– Vallet à l’est, capitale non officielle,
– Clisson au sud. Cette charmante commune bénéficie d’un micro-climat relativement méridional par rapport au reste de l’appellation.

Les meilleurs terroirs sont ceux de Vallet, Le Pallet, Le Landreau, La Haie-Fouassière, Vertou, Haute-Goulaine, et Maisdon-sur-Sèvre. Le vin y est fin, élégant et racé, surtout lorsqu’il est élevé sur lies.

Une création d’Anjou-Etiquettes
Le Muscadet sur lie est obtenu par macération lente dans une cuve de fermentation, pendant plusieurs mois.

Cette technique vise à extraire du moût davantage de saveur.

Le Muscadet sur lie ne peut pas être mis en bouteilles avant le troisième jeudi du mois de mars.

Mais le vigneron peut choisir de prolonger le séjour sur lie; dans ce cas, selon une règle édictée récemment, la mise en bouteilles ne doit avoir lieu qu’en octobre, ce que l’amateur de vins pleins appréciera.

Conservation : en général, les Muscadet doivent être bus aussi jeunes que possible, mais quelques vins de garde sont produits les meilleures années, qui sont aussi les années difficiles pour les vinificateurs.

Exemple : Château du Chasseloir, propriété de Chéreau-Carré qui possède également le bon Château de l’Oiselinière.

Les Chasseloir 1989 et 1990 pourront encore être bus en l’an 2000.

Service : les Muscadet sont souvent servis trop froids; la bonne température est autour de 10°C, afin que les arômes puissent s’exprimer.

Une Maison des Vins du Pays Nantais s’est ouverte en 1991 à La Haye-Fouassière, au point culminant du vignoble.

La Maison des appellations, syndicat des producteurs est logée au château de la Frémoire, à Vertou.

Au Pallet, le Musée du vignoble nantais, installé dans la Chapelle Saint-Michel dédiée à Pierre Abélard, présente entre autres les arts et traditions viticoles de la région.

Adresses en Muscadet

Ch. de Goulaine et Ch. du Chasseloir se sont acquis une réputation internationale. Pas question de prix modestes ici.

Par contre, bon nombre de châteaux qui pratiquent des prix modérés se signalent par leur régularité dans la réussite. Par exemple :

* A Maisdon-sur-Sèvre : La Rebourgère, La Févrie, La Haute Févrie,
* Au Landreau : Clos des Yonnières, Domaine de la Houssais,
* à Vallet
o La Ragotière,
o La Mercredière, vin puissant,
o Le Domaine de Hautes-Perrières, à Haute-Goulaine,
o Le Domaine des Dorices, de Bouillault, est l’un de ces vins faits pour dure

Gros-Plant
Le territoire de ce VDQS d’intérêt local est celui du Muscadet et du Muscadet des Côtes-de-Grand Lieu, plus le Pays de Retz.

Le Gros Plant partage avec les Muscadet le privilège de pouvoir arborer la mention sur lie.

Eux seuls, en France, sont autorisés à porter cette mention.

Coteaux d’Ancenis
Les Coteaux d’Ancenis, VDQS depuis 1954, sont délimités sur le même territoire que les Coteaux de la Loire plus une poignée de villages. Cette appellation est encépagée en gamay pour 80%.

Le Coteaux d’Ancenis – Cabernet Franc rouge évoque les Chinon et autres Bourgueil. Pour moins de 20F, il s’agit d’un rapport qualité / prix exceptionnel.

Accessoirement, l’appellation produit aussi un peu de rosé de gamay ou de cabernet; ainsi que quelques blancs secs ou demi-secs de chenin ou de malvoisie (nom local donné au pinot gris).

A Ancenis, la cave derrière l’enseigne “Vin et alimentation” (épicerie Bournigault) mérite le détour.

VIN DU PAYS NANTAIS – Muscadet

Le Muscadet est produit sur 4 terroirs à vin, autour de la ville de Nantes.

Le Muscadet Sèvre et Maine est le plus important et le meilleur.

Dans la région du Muscadet, les producteurs ont l’habitude de laisser le jus des grappes reposer pendant l’hiver avant de mettre le vin en bouteille.

Le Muscadet est un vin blanc sec. C’est un excellent compagnon pour les fruits de mer.

La qualité du Muscadet varient beaucoup d’une exploitation à l’autre.

Appellation:

– Appellation Muscadet Controlée
– Appellation Muscadet Sèvre et Maine Controlée
– Appellation Muscadet Coteaux de la Loire Controlée
– Appellation Muscadet Côtes de Grandlieu Controlée

Situation:

Autour de la ville de Nantes, d’Ancenis à la cote Atlantique
Lieu: Vallet, La Haye Fouassière, Le Landreau, Mouzillon, La Chapelle Heulin, Château Thébaud, Maisdon sur Sèvre, Le Landreau, Saint Philbert de Grand Lieu

Sol: Granit

Superficie: 12,500 ha

Production: presque 100 million de bouteilles

Cépages: Melon ou Muscadet

Type de vin: Vin blanc sec, aussi vin blanc doux

Age: A boire maintenant et jusqu’à 2 ans

Millésimes recommandés: 2003

Arômes: Fleurs blanches Anis Agrumes

Déguster avec:

– Huitres
– Fruits de mer
– Apéritif

– Fromage: Nantais

Faire connaissance avec le Muscadet, le vin blanc sec de la région nantaise, à déguster au printemps lors des premiers repas en terrasse…C’est un vin qui se pisse avec délectation…

Un champ, un pied de vigne avec des branches qui s’étirent quand on passe la souris dessus, des gazouillis d’oiseau et de belles couleurs pastelles’

D’où vient le Muscadet?
Dans la rubrique taille et cépage, on y apprend que c’est le cépage bourguignon Melon, apporté par les moines au XVIIème siècle, qui a donné sur le terroir nantais le Muscadet.

Aujourd’hui, quatre Muscadet noté que la grammaire française ne leur attribue pas de “s” ont une appellation d’origine contrôlé ou AOC: Muscadet, Sèvre et Maine, Coteaux de la Loire et Côtes de Grandlieu.

Ceux-ci sont représentés sur une carte, avec de précieuse indication de dégustation : ?il, nez, bouche, etc..

La page vinification apporte, elle, quelques explications sur l’appellation Sur lie, autre signe de qualité.

Conservée sans soutirage jusqu’en mars, les vins sur lie gardent toute leur fraîcheur.

Côté pratique, la rubrique Millésime et gastronomie présente les millésimes 2002 et 2003, ce dernier s’annonçant “exceptionnel, avec une sélection de bouteille du Club des Ambassadeurs.

Pour l’accompagnement des mets, on nous propose bien sûr de marier le Muscadet aux moules marinières, aux galettes ou encore au sole au beurre blanc, autres spécialités de la région.

Seul bémol, si les recettes sont illustrées, les autres pages du site manquent cruellement de photos.

Aussi, allez à la photothèque si vous voulez voir les caves, les vignes et les vignerons d’un peu plus près.

VIN DU PAYS NANTAIS – Gros Plant

Gros Plant du Pays nantais suivi ou pas par les mots sur lie

– Région : Pays Nantais.

– Zone de production : située à l’intérieur de 87 communes des départements de la Loire atlantique, du Maine et Loire et de la Vendée, entre Saint Nazaire et Nantes.

– Classé en : V.D.Q.S.

Arrêtés des 26.11.1954 et 12.02.1999.

– Superficie en production: un peu moins de 2 400 hectares.

– Cépage blanc : folle ou gros plant.

– Vinifié en : blanc sec uniquement.

Les vins sur lie doivent être embouteillés dans les chais de vinification entre le 1° mars et le 30 novembre de l’année qui suit la récolte.

millésime devient obligatoire.

– Il peut se garder : se boit jeune, trois ans maximum.

– Température idéale pour l’apprécier : entre 8 et 10°.

A déguster avec : Des huîtres, moules et autres coquillages, ou un poisson de mer de l’Atlantique.

La région Nantaise a toujours connu une activité viticole intense et ce, depuis avant même l’occupation romaine.

Etendue et améliorée par les moines au Moyen-Age, elle a permis l’introduction au XVIème siècle du cépage Folle Blanche au cep charnu qui donnera son nom au Gros-Plant du Pays Nantais.

La colonie hollandaise de Nantes, faite de marchands avisés, contribuera à l’engouement de l’Europe du Nord pour le Gros-Plant et les vins de la région.

Les producteurs de Gros-Plant s’attachent aujourd’hui à limiter la trop grande productivité du cépage Folle-Blanche afin de garantir des vins de très bonne qualité.

Les amateurs de vins blancs mettent en avant le parfum et les arômes de ce vin.

Délicieux sur des fruits de mer ou des poissons, le Gros-Plant fera aussi le bonheur des amateurs de Kir puisqu’il se marie parfaitement avec une liqueur de cassis, de pêche de vigne ou de griotte et vous permettra d’entamer une charmante soirée d’agréable manière.

Producteur de l’appellation Gros Plant du Pays nantais

Château de la Jousselinière à Saint Julien de Concelles-44450

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.