Chou-fleur

CHOU-FLEUR – VERTUS

Tout comme son voisin le chou pommé, le chou-fleur a de multiples talents cachés ! Le chou-fleur cru est une excellente source de vitamine C, d’acide folique et de potassium. Comme tous les membres de la famille des Crucifères, il serait anticancéreux.

Le chou-fleur cru est une excellente source de vitamine C, d’acide folique et de potassium; il contient de la vitamine B6 et de la niacine. Cuit, le chou-fleur est une excellente source de vitamine C et de potassium; il est une bonne source d’acide folique; il contient de la vitamine B6 et du cuivre.

Le chou-fleur contient de l’acide citrique et de l’acide malique. C’est le plus digestible de la famille des choux. Comme tous les membres de cette famille, il aurait des propriétés anticancérigènes. Sa valeur énergétique modérée, associée à un apport minéral vitaminique bien diversifié, rend le chou-fleur tout à fait interressant nutritionnellement. Sa richesse en vitamine C mérite d’être mieux connue: une portion de 200g de chou-fleur cuit permet de couvrir la plus grande partie des besoins quotidiens en cette vitamine. Tout comme son voisin il se digère plutôt mal, et les moyens d’améliorations sont identiques: deux cuissons rapides. De même les substances azotés du chou-fleur permettent une protection vis-à-vis de certains cancers.

CHOU-FLEUR – CUISINE TRADITIONNELLE

Lavé, divisé en petits bouquets placés dans une boîte hermétique, ils se conservera plus de quatre ou cinq jours.

Bien blanches, les florettes du chou-fleur doivent être régulière et présenter un grain fin et serré. L’aspect des feuilles qui l’enveloppent est un bon gage de fraicheur.
Ce légume-fleur se congèle facilement et peut ainsi se conserver 6 mois. Il suffit de faire blanchir les bouquets et de bien les égouttés.

A l’approche des grands froids, coupez au ras du sol les tiges des choux-fleurs et supprimez les feuilles. Portez les dans un local sec et aéré, à l’abri des rayons solaires, et suspendez tous les choux-fleurs par la queue à une tringle et sans qu’ils se touchent.

Ils se flétrissent au bout de 10 jours, mais, même deux mois plus tard, il reprennent en partie leur fraîcheur par un séjour de 24 heures dans l’eau avant l’emploi.

Le chou-fleur doit être choisi très blanc et très serré. On l’épluche et on le fait tremper quelques minutes dans de l’eau acidulée d’une cuillerée de vinaigre, si on craint qu’il contienne quelques chenilles.

Relaver à l’eau fraîche. Faire cuire à grande eau salée bouillante, dans trois eaux différentes; aussitôt que le chou-fleur est tendre sous la pression du doigt, le retirer et l’égoutter. Il est plus diététique de manger le chou-fleur cru. Le chou-fleur n’a que 30 calories pour 100 grammes.

CHOU-FLEUR – MICRO-ONDES

La cuisson du chou-fleur sans odeur ! Envelopper le chou-fleur dans un film étirable comme un paquet cadeau. Le cuire directement dans le micro-ondes, le chou-fleur posé sur le plateau tournant.

Cuire 10 minutes par kilo puissance maximum. Ne pas oublier d’enlever les feuilles entourant le chou-fleur et de l’humidifier fortement.

Attention à l’ouverture du film étirable, une forte pression vapeur se dégageant à l’ouverture. la cuisson du chou-fleur de cette façon est très saine, aucun ballonnement et aucune digestion difficile n’est remarqué grâce à cette cuisson recommandée par le docteur.

CHOU-FLEUR – IDEES ACCOMPAGNEMENTS

Le chou-fleur a bien d’autres utilisations que la choucroute ! Sachez innover ! Il se marine au vinaigre et se mange froid en tant que condiment par exemple. Vous pouvez également le marier avec des oeufs en enrobant le chou-fleur et en le faisant revenir à la poêle ou dorer au four. Il se marine au vinaigre et se mange froid en tant que condiment par exemple. Ou bien rafraîchissant pour l’été qui ne saurait bientôt arrivé, une petite salade de chou-fleur, carotte, céleri et fenouil. Inattendu et divin, elle fera un grand effet sur votre table.

CHOU-FLEUR – HISTOIRE

Plante potagère dont on suppose que la forme primitive serait originaire d’Asie Mineure; par la suite, elle aurait été introduite en Italie où elle aurait subi d’autres transformations. La France découvrit le chou-fleur au milieu du XVIe siècle; plus tard le chou-fleur aurait été apporté dans le nord de l’Europe et dans les îles Britanniques, où il est maintenant encore fort apprécié. Aujourd’hui, les plus importants pays producteurs du chou-fleur sont la Chine, l’Inde, la France, l’Italie et les États-Unis. Des vestiges révèlent que ce légume est connu depuis plus de 2 500 ans. Le chou-fleur était cultivé en Égypte 400 ans avant notre ère.

Le chou-fleur est composé d’une tête compacte (nommée aussi «pomme») formée de plusieurs inflorescences non développées qui sont rattachées à une courte tige centrale. Ces inflorescences deviennent de petites fleurs jaunes peu savoureuses si on les laisse se développer. Le chou-fleur est habituellement blanc, mais certaines variétés sont teintées de pourpre (elles deviennent vertes en cuisant). Le chou-fleur pourpre se rapproche beaucoup du brocoli, il cuit plus rapidement que le chou-fleur blanc et sa saveur est plus douce.

Le chou-fleur est recouvert de plusieurs couches de feuilles vertes rattachées à la tige. Ces feuilles forment un écran qui empêche les rayons du soleil d’atteindre la pomme. On les attache parfois afin que le chou-fleur conserve sa couleur blanche. Les feuilles extérieures sont longues, coriaces et d’un vert foncé. Les feuilles intérieures, plus petites, plus tendres et d’un vert jaunâtre sont comestibles.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.