Myrtille

MYRTILLE – HISTOIRE

La Myrtille en France, le bleuet au Québec.

C’est ainsi que chaque année, la ville de Mistassini confectionne, lors de son festival, une tarte aux bleuets pouvant rassasier jusqu’à 100 personnes!
“Au pays de mon père, il est des bois sans nombre.

Là les loups font parfois luire leurs yeux dans l’ombre, et la myrtille est noire, au pied du chêne vert”
Verlaine

Bleuet et Myrtille ou Vaccinium. On défini ses origines d’Eurasie ou d’Amérique du Nord. On note qu’il existe de nombreuses variétés.

Elles s’appellent Myrtille, Airelle noire, Luce, Brimbelle Gueule noire, Teint vin, Raisin des bois
de la famille des éricacées. Elles aiment le climat des zones tempérées .

Elles poussent sur des sols sauvages, il pousse un peu partout mais abonde dans les régions peu fertiles, les terrains bourbeux déboisés par les brûlis, les sous-bois, les sols acides

La myrtille, poussant sur des buissons, ce fruit de l’airelle est rond, à peau lisse, de 8 mm de diamètre environ, bleuté tirant sur le noir à certains endroits, avec un aspect givré.

L’extrémité rattachée au pédoncule présente une petite collerette recourbée. Ses feuilles étroites sont d’un beau vert vif finement dentées mais tournent au rouge foncé à l’automne.

Au printemps le buisson se couvre de fleurs blanches en ombelles qui se transformeront en fruit globuleux dès le mois de juillet.

Saviez-vous que le bleuet est d’abord tout blanc pendant environ deux semaines’ Il rougit ensuite et, orsqu’il est bien mûr, il devient bleu.

Symbole d’humilité et de timidité, cette fleur jupitérienne est également signe d’équilibre, de connaissance et de justice.

On doit son nom scientifique “Centaurea”, au centaure Chiron, fondateur de la médecine : c’est lui qui forma Esculape.

Il inventa nombre de remèdes à base de plantes, notamment une solution de racines de bleuets, utilisée pour améliorer la vue, d’où son nom de “casse-lunettes” qui a prévalu durant la première guerre mondiale chez les pilotes.

Il est si gros, si présent dans la mentalité des habitants du Lac St-Jean que ces derniers sont surnommés les “Bleuets” qu’on prononce “Beluet” ou encore les Bleus.

On raconte que les premiers colons français, explorant la région, on trouvé es myrtilles d’une taille si impressionnante, qu’ils les ont qualifiés de “bleuet”, terme employé à l’époque pour désigner une grosse tache d’encre bleue.

Juste avant l’automne, des centaines de familles vivent sous la tente pendant plus d’un mois dans les régions incultes des «grands brûlés» pour cueillir ces petits fruits afin de cueillir cette manne bleue qui donne lieu à de grandes réjouissances.

MYRTILLE – VERTUS

Bleuets et Myrtilles, Bleuets et Myrtilles…un fruit diététique…
– d’hier …

– Lorsque la reine d’Égypte Akhésa, attendait le premier enfant de Toutankhamon, elle s’évanouit au septième mois de sa grossesse. Les sages-femmes la ranimèrent en lui faisant respirer des parfums à base de lys et de myrtilles.

– Au XVIIIe, le Prince de Conti utilisait de l’eau de myrtilles pour adoucir ses yeux fatigués. Des compresses d’eau de myrtilles calment les yeux irrités

Ce n’est pas pour rien que les paysans surnomme la myrtille casse-lunette. Mais, soit dit entre nous, il faut que l’eau de bleuet soit fraîche, faite avec de la bonne eau de source et infusée avec un ou deux scrupules de fleurettes de myosotis pour y voir plus clair …

Le Prince de Conti avait, semble-t-il, l’oeil très clair! Serait-ce à trop chercher les belles qu’il s’en fatiguait la vue!…

À aujourd’hui …
La myrtille contient des acides oxaliques, maliques et citriques qui lui confèrent certains propriétés:

Antiseptique, Désinfectante, Ophtalmique
la myrtille contient de l’anthocyane qui joue un rôle protecteur sur la paroi des capillaires sanguins et stimule la regégérescence de la rhodopsine des bâtonnets.

De façon plus simple, la myrtille contribue à améliorer la vision à de faibles luminosités et à diminuer le temps d’éblouissement.

Cette propriété a été clairement définie durant la deuxième guerre mondiale alors que les pilotes de la Luftwaffe qui bombardaient de nuit étaient littérallement gavés de myrtilles afin d’améliorer leur vision nocturne.

La France expédiait la quasi-totalité de sa récolte à la Royal Air Force jusqu’à il y a quelques années.

Minéralisante, Propriétés faciales
Astringente et décongestionnante
des compresses d’eau de myrtilles éclaircissent le teint.

Les myrtilles sont une source de vitamine C, de potassium, de sodium et de fibres.

Elles renferment plusieurs acides, notamment l’acide oxalique, malique et citrique ainsi que des anthocyanides. Ces derniers seraient responsables de l’efficacité des myrtilles à traiter les infections urinaires.

On les dit astringents, antibactériens et antidiarrhéiques.

Baie rafraîchissante et tonique, la myrtille est réputée pour ses qualités diététiques 238 kj soit 57 kcal pour 100g.

Elle offre des apports non négligeables en vitamine A, B, C, E et en éléments minéraux.

Les ouvrages de phytothérapie mentionnent l’action bienfaisante des anthocyanes et flavonoïdes connues pour ralentir la fatigue oculaire, améliorer la vision nocturne, et l’élasticité de l’épiderme et des vaisseaux sanguins
Santé

Les baies contiennent peu de calories, mais beaucoup de la vitamine C et de fibres alimentaires.

– Valeur nutritive par 100 g
– Energie 216 kJ
– 51 kcal
– Glucides 11 mg
– Protéines 0,6 g
– Graisses 0,5 g
– Fibres alimentaires 8,4 g

MYRTILLE – Un peu d’histoire et de botanique …

Connue par les botanistes sous l’appellation Vaccinium corymbosum, la myrtille cultivée est une plante de la famille des bruyères l’éricacée fruitière.

Originaire d’Amérique du nord, c’est le fruit des Amérindiens.

Cousine de la Myrtille que l’on trouve en France dans les massifs montagneux, elle est issue de la sélection des plants sauvages.

Les premières cultures en Amérique du nord sont réalisées vers 1920. Son introduction en Europe, Allemagne date de 1934.

En France, après quelques essais, c’est a partir de 1985 que se développe la culture.

Les plantations composées de haies fruitières sont constituées de buissons pouvant atteindre une hauteur de 2 mètres avec des baies attractives, à épiderme bleu ou bleu-noir souvent recouvert de pruine.

La matière colorante étant contenue dans l’épiderme, à l’image du pinot noir de champagne, la chair est blanche.

Plante rustique à croissance lente, la culture du myrtillier exige des sols légers, frais, acides et riche en matière organique.

Des soins méticuleux sont apportés à la culture et varient selon les régions et le climat. La taille en hiver, le mulch sur le sol, la protection contre les maladies, contre le gel de printemps, irrigation régulière et localisée, la cueillette soignée, la nutrition raisonnée sont des facteurs de réussite dont tiennent compte les producteurs Français.

En effet, ceux-ci sont persuadés que le succès grandissant de la myrtille est dû à ses qualités nutritionnelles.

L’aspect neigeux d’une parcelle à la floraison en Avril- Mai est un régal pour l’?il : les petites fleurs blanches en forme de clochettes rappellent celles du muguet. Elle sont butinées par les bourdons et les abeilles qui assurent la pollinisation.

A l’automne, les buisson prennent une couleur rouge-roux donnant aux plantations le charme des couleur de l’été indien. Ces variations de feuillage selon les saison font du myrtillier une plante ornementale très décorative.

La cueillette

A partir des premiers jours de mai et jusqu ‘en octobre, suivant les régions, les fruits arrivent à maturité. Sur un même corymbe, le mûrissement des fruits s’étale sur un mois.

Ce qui nécessite environ 4 “passages” pour cueillir la production total d’un buisson :

– La cueillette est manuelle?

– Il faut tirer sur l’arbuste les fruits mûrs et les détacher un par un pour avoir une qualité optimale!

– La cueillette commence au petits jour, à la fraîcheur du matin pour cesser avant les fortes chaleurs de l’après midi.

– Certains vergers sont ouverts au public pour cueillette en “libre service”.

Le fruit

La myrtille est vendue en barquette de 100g ,125g ,200g ,250g et en 500g selon la demande. Elle est acheminée vers les lieux de consommation en suivant une chaîne du froid rigoureuse. Sa bonne tenue naturelle à la conservation est prolongée grâce au respect des températures de 4 à 8 °C. Parmi les petits fruits, la myrtille est celui qui offre la meilleure tenue en rayon.

MYRTILLE – CUISINE TRADITIONNELLE

Achat

Les groseilles bleues se trouvent d’avril à octobre, présentés en petits raviers de plastique ou de carton. Choisissez toujours des fruits secs et non abîmés.

Conservation

Très fragiles, les groseilles devraient être consommées le plus vite possible après l’achat.

Préparation

Il suffit de les rincer avant la consommation. On peut les utiliser dans les tartes, le yaourt, les milk-shakes et les salades de fruits. Elles sont également délicieuses telles quelles.

La myrtille peut être consommée de mille et une façons :

La groseille bleue a une couleur bleu mate. Elle pousse en petites grappes et a une petite excroissance en forme de couronne à la base.

En sorbets, tarte, clafoutis, avec une crème anglaise, du fromage blanc, en mousse bavaroise, beignets, chaussons, charlottes, salades de fruit? Ou tout simplement nature pour conjuguer vitamines et gourmandise.

Elle fait merveille en accompagnement des gibiers, viandes et volailles comme les magrets, les cailles etc…

Certains producteurs se sont orientés vers la transformation artisanale et proposent confiture et gelées, fruits au naturel ou au sirop, vin, liqueurs et eau de vie, coulis, fruit sec ou au vinaigre, bonbons, et pâte de fruit?

C’est bon comme là bas !!!

Ces fruits sont excellents, nature. On les mange tels quels ou on les incorpore dans les salades de fruits, les céréales, les crêpes et les gaufres.

On les consomme aussi arrosés de crème fraîche, de jus d’orange, de Grand Marnier ou de vodka.

Chaud-froid de pommes aux bleuets et à l’érable, Cipâte aux bleuets, Sucrerie de la Montagne, Jambonneau de lapin à la Maudite et aux bleuets, Caïman Islands, Panaché de laitue et de poulet à la marinade de bleuets, muffins aux bleuets

Le bleuet et la myrtille sont fragiles. Les laver brièvement, si nécessaire, juste avant de les consommer.

Utilisation
Comme toutes les baies, on les utilise pour confectionner de nombreux desserts, notamment muffins, tartes, gâteaux, crème glacée, yogourt et sorbets.

Les bleuets sont délicieux en gelée ou en confiture. On les transforme en jus ou en boissons alcoolisées. On peut aussi les déshydrater.

Les Indiens d’Amérique du Nord avaient l’habitude de cuire les bleuets en une pâte concentrée qu’ils faisaient sécher au soleil, ce qui leur permettait de pouvoir les consommer hors saison.

MYRTILLE – IDEES ACCOMPAGNEMENTS

Ils s’accompagnent l’un l’autre, et vive la compagnie.

Le bleuet et la myrtille font partie de la famille des airelles qui comprend 150 espèces, pas toutes comestibles cependant.

Le bleuet, originaire d’Amérique du Nord, est surtout cultivé au Canada et aux États-Unis.

Très rare en Europe, il a été introduit récemment en Australie.

Il pousse à l’état sauvage dans les bois, les tourbières ou en montagne.

Les Indiens d’Amérique du Nord se servaient de bleuets pour assaisonner le pemmican, concoction de viande séchée et de gras.

Il en existe une trentaine d’espèces. La plupart sont des arbrisseaux de moins de 30 cm de haut qui produisent des fruits minuscules, de la taille de petits pois.

Certaines variétés géantes atteignent plus de 2 m et produisent des bleuets gros comme des billes. Les fleurs d’un blanc rosé ont la forme de clochettes.

Les fruits sont réunis en grappes. La chair sucrée du bleuet contient de très petites graines.

Le bleuet nain le Vaccinium angustifolium est souvent plus sucré et plus savoureux que le bleuet géant le Vaccinium corymbosum. Une mince pellicule cireuse et naturelle, la pruine, recouvre fréquemment ce fruit et lui donne un aspect terne.

La myrtille Vaccinium myrtillus, originaire d’Europe et d’Asie, croît surtout à l’état sauvage sur un arbrisseau atteignant de 20 à 60 cm de hauteur dont le feuillage vert devient rouge foncé à l’automne.

Elle apparaît en petites grappes après la floraison de petites fleurs blanches. C’est un fruit d’environ 8 mm de diamètre.

La myrtille ressemble au bleuet mais provient d’une espèce différente.

MYRTILLE – ASTUCES ET RESTES

C’est sa vie.

Le bleuet nain sauvage est un petit arbuste qui croît bien au soleil, mais supporte aussi l’ombre des sous-bois.

Les feux de forêts rajeunissent les plants en les taillant au ras du sol, tout en leur redonnant leur place au soleil.

Après une première année sans fruit, les petits plants se chargent de fruits bleus pendant quelques années.

En général, la première année de production est la plus abondante.

En culture, on taille le plant à tous les 2 ou 3 ans pour stimuler la production de fruits. Le rendement moyen observé en bleuetière est de 1065 kg par hectare pour la première année de récolte, et 535 pour la seconde année.

Le rendement varie selon la densité des plants, l’occurrence de gel pendant la floraison, etc.
Dans la nature, le bleuet pousse un peu partout dans le nord-est de l’Amérique du Nord mais il abonde dans les sols sablonneux recouvertes d’une mince couche de litière forestière.

On le remarque particulièrement après les feux de forêt qui laissent les plants à découvert. S’ils sont suffisamment plats et exempts de roche, ces espaces peuplés de bleuets sont entretenus et prennent le nom de ” bleuetières “.

Lorsque l’abondance de pluie le permet, les fruits deviennent gros et charnus.

Les abeilles jouent un rôle très important en fécondant les fleurs. Toutefois, la faible quantité de nectar dans les fleurs rend celles-ci très peu attrayantes pour les abeilles.

Il existe trois espèces :
– Vaccinium myrtilloïdes : bleuet nain à feuilles et tiges légèrement poilues. Cette espèce disparaît dans les bleuetières cultivées.
– Vaccinium angustifolium ou pensylvanicum – bleuet nain non poilu. Variété qui domine dans les bleuetières cultivées.
– Vaccinium corymbosum ou canadense – bleuet géant. Les plants mesurent 1 à 3 mètres de hauteur et les fruits sont plus gros que les fruits de bleuets nains.

Il se croise avec V. angustifolium pour donner des plants de bleuets semi-géants.
Récolte
La récolte manuelle du bleuet pour le marché frais commence vers la fin juillet tandis que la récolte au peigne pour la congélation débute une à deux semaines plus tard.

La récolte se termine vers la mi septembre. Au Québec, presque toute la récolte est congelée et exportée sur les marchés mondiaux.

En Europe, selon la température et le nombre de jours chauds et ensoleillés, les glanes récolte de la myrtille s’effectuent vers la mi-juillet et se continuent jusqu’à la fin août.

Les cueilleurs d’Europe utilisent le peigne à longues dents métalliques et recourbées, muni d’un manche court, qui permet au cueilleur de glaner plus rapidement les fruits.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.