Vin de Cahors

VIN DE CAHORS – dégustation

Quelques conseils pour l’apprécier :

Si le Cahors est jeune, il peut se boire légèrement frais.
S’il est grand et vieux il faut le décanter.

Alors il accompagnera merveilleusement les viandes rôties, le gibier, les fromages et les fruits rouges.

CONSERVER ET SERVIR LES VINS DE CAHORS :

Comme tous les vins, le cahors vieillit avec plus ou moins de bonheur selon son millésime et son terroir d’origine.

Les cahors produits sur les terrasses de la Vallée du Lot et de ses affluents, atteignent assez vite leur plénitude et se dégustent à partir de trois ans d’âge.

Ceux des Causses calcaires gagnent à vieillir au moins cinq années, afin de révéler leur velouté et extérioriser l’ensemble de leurs arômes.

Les meilleurs cahors peuvent être conservés plus de quinze ans en cave.

Il faut tout de même les décanter en les transvasant lentement dans une carafe avant de les déguster…

Le cahors peut se servir à une température entre 14°C, pour les vins jeunes accompagnant le foie gras, les charcuteries, les viandes en sauce, le fromage de Roquefort, et 16°C pour les vins vieux qui s’accordent à merveille avec la truffe, les champignons, les gibiers et les fromages du pays, cabécous et rocamadours.

VIN DE CAHORS – Quelques unes de nos sélections.

– Château Gautoul, vignoble de vin de Cahors AOC, à Puy-l’Evêque (Lot)
http://perso.wanadoo.fr/chateau.gautoul/

– Château Latuc, vignoble de Cahors
www.latuc.com

– Clos La Coutale, vignoble de vin de Cahors AOC, à Vire-sur-Lot (Lot)

http://pro.wanadoo.fr/philippe.bernede/
– Château Lagrézette vignoble de Cahors AOC à Caillac (Lot)
http://www.chateau-lagrezette.tm.fr/

– Clos Triguedina, vignoble de vin de Cahors AOC à Puy l’évêque (Lot)
http://www.clos-triguedina.com/

– Georges Vigouroux, vigneron quercynois (Lot)
http://www.g-vigouroux.fr/

– La vieille prune Distillerie Louis Roques (Souillac)
http://www.lavieilleprune.com/

– Musée du vin de Cahors et de la table lotoise (Le), à Cahors
http://www.lavieilleprune.com/

VIN DE CAHORS – HISTOIRE

Apprécié dès la plus haute antiquité, le vin de Cahors a acquis au fil du temps ses lettres de noblesse : vin de messe des Popes en Russie, notre liqueur de feu comme la nommait Clément Marot natif de Cahors, a tenu une place privilégiée dans l’histoire de France.

En 1971, le vin de Cahors cultivé sur les terrasses abritées de la vallée du Lot et sur les plateaux du causse devient Appellation d’Origine Contrôlée.

Cette qualité n’est pas le fruit du hasard. La sélection des cépages est rigoureuse et les contrôles opérés par les organisations professionnelles du vin de Cahors sont sévères.

Rubis sombre, le Cahors exale des parfums de fruits rouges, avec parfois de la réglisse.

Il est gras, tonique,charpenté, ample en bouche et au vieillissement il développe des arômes fins et complexes.

Les cépages
L’aire de production est volontairement limitée et s’étend sur 5 500 hectares.

Pas de grand vin sans un bon cépage, le Vin de Cahors est ainsi composé, d’Auxerrois, le Cot noir qui apporte ce goût tannique tant apprécié, lui donne sa couleur rouge sombre et toutes ses qualités de vieillissement.

Le complément peut se faire soit en Merlot, qui confère au vin sa rondeur, soit en Tannât qui augmente les qualités propres de l’Auxerrois.

Le Malbec ou l’auxerrois ou le cot noir. Présentation de ce cépage rouge original.

Il est de couleur noir et est d’Origine du Sud-Ouest.

Le cépage malbec est un cépage précoce qui donne des vins colorés, tanniques, aptes au vieillissement. Les vinifications en rosé donnent également de bons résultats.

A Cahors, il prend le nom d´Auxerrois et à Bordeaux de Malbec.

Il est aujourd´hui très planté en Argentine, où son état de maturité permet de produire des vins à grand potentiel.

Autres noms pour ce cépage : grifforin, vesparol, gros noir, pressac à Saint-Emilion, prolongeau.

Ce cépage est aujourd’hui planté que quelques 6 000 hectares en France, même s’il a beaucoup régressé depuis les années 1950.

Le premier producteur mondial de Malbec est l’Argentine, avec un peu plus de 10 000 hectares, suivi par la France puis le Chili avec 1 000 hectares.

Au total, ce sont 18 000 hectares de malbec plantés dans le monde.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.