Vin du Médoc

VIN DU MEDOC – Vignoble

1.600 viticulteurs se partagent 13.600 ha sur la rive gauche de la Gironde, qui produisent 90 millions de bouteilles exclusivement (ou peu s’en faut) de rouge.

Le cabernet sauvignon constitue 52% de l’encépagement, le merlot 34%, le cabernet franc 10%. Malbec et petit verdot se partagent le reste. Autrefois, la plupart des domaines faisaient de bons blancs en appellation Bordeaux. Cela est devenu très rare.

Avant le classement de 1855, on distinguait Crus Bourgeois, Crus Artisans, et Crus Paysans. Depuis le classement de 1855, seule la notion de Cru Bourgeois est restée en usage, mais le CIVB essaie de faire reconnaître auprès des autorités de la CEE la notion de Cru Artisan, qui intéresserait 11% de la production du Médoc. Nous y reviendrons.

Bien que couvrant théoriquement la totalité du Médoc, l’appellation Médoc ne s’applique, en pratique, qu’aux rouges produits sur 13 communes du Bas-Médoc. En 1988, 26 millions de bouteilles ont porté cette appellation. Robustes, relativement rustiques et colorés, les Médoc sont à boire entre 5 et 10 ans.

L’appellation Haut-Médoc bénéficie à 16 communes. Dans l’ensemble, ses vins ont davantage de corps et d’arômes que les Médoc, et sont à boire en général entre 5 et 15 ans.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.