Vin de Saumur Champigny

VIN DE SAUMUR CHAMPIGNY – HISTOIRE

Dès leur arrivée, les moines de l’Abbaye de Fontevraud développent la culture de la vigne dans tout le saumurois.

Lorsque Henri Plantagenêt, comte d’Anjou, monte sur le Trône d’Angleterre en 1154, la vigne connaît un nouvel essor propulsé par la forte demande de la noblesse anglaise.

Cette situation perdure jusqu’en 1214, date à laquelle le roi de France Philippe Auguste confisque l’Anjou à Jean Sans terre.

Moyen-Âge
Tout au long du moyen âge, malgré la guerre de Cent-Ans, sous l’influence des ducs d’Anjou, et en particulier du célèbre Roi René (1434-1480), la culture de la vigne connaît une large expansion.

XVIIème siècle
Au XVIIème siècle, Richelieu confie à l’Abbé Breton, officiant à Fontevraud, la mission de replanter la région en Cabernet. Il acquiert en Guyenne des plants de Cabernet Franc qu’il replante autour de l’Abbaye.

Depuis lors, ce cépage s’est fait localement appelé ?Breton’ cette dénomination est peut-être aussi liée à la transition de ce cépage par Nantes.

Cet âge d’or se perpétue jusqu’à la révolution où les guerres de Vendée ravagent le vignoble.

XIXème siècle
Au tout début du XIXè, ?La Topographie de tous les vignobles connus’ par A.

Jullien référence Champigny en tête de son classement des vins rouges d’Anjou et du Maine :

Champigny, près de Saumur, fournit des vins corsés d’une couleur foncée, de bon goût et très généreux; ils n’acquièrent leur maturité qu’après quatre ou cinq ans de garde, et sont alors fort agréables.

En 1925, le Docteur Pierre Maisonneuve, dans son ouvrage, l’Anjou, ses vignes, ses vins écrit :

Le Cabernet Franc réussit particulièrement bien dans les calcaires du Saumurois et y donne les grands vins de Champigny

La tradition du Breton restera confidentielle, réservée à quelques initiés, appréciée des vignerons du pays jusqu’à l’arrivée d’un homme exceptionnel:
le Père Cristal. Fortune faite, il acquît le Château de Parnay, au coeur de l’appellation. A sa mort, en 1931, il avait porté la renommée de Champigny hors de nos frontières.

Son vin toujours authentique faisait dire à son ami George Clémenceau :

Un pays qui produit ce vin est un grand pays, car il n’y a pas de grand pays sans histoire et sans grande civilisation.

Sur son parcours nonchalant, la loire égrène ses paysages, ses terroirs et ses lumières au fil d’un chapelet de vignobles dotés chacun d’une identité bien particulière. Le Saumur-Champigny se situe à la croisée des climats et des terroirs.

l’appellation Contrôlée d’Origine Saumur-Champigny se distingue par un phénomène climatique et une situation géographique unique qui marquent la personnalité de ses vins. La nature complexe de ses terroirs et le savoir-faire de ses vignerons lui procurent une richesse d’expression qui fait d’elle un des joyaux des AOC de Loire.

Une appellation distinguée

l’appellation d’Origine Contrôlée ?Saumur-Champigny? a été accordée, selon des critères géologiques stricts, à 9 communes proches du village de Champigny affirmant les qualités spécifiques de ce vignoble. Le décret ministériel du 31 décembre 1957 accorde l’AOC Saumur Champigny à : Chacé, Dampierre, Montsoreau, Parnay, Saint Cyr en Bourg, Saumur, Souzay-Champigny, Turquant et Varrains. Les cépages autorisés sont le Cabernet Franc, Le Cabernet Sauvignon et le Pineau d’Aunis. l’appellation couvre aujourd’hui une surface d’environ 1580 ha, plantée presque exclusivement de Cabernet franc.

Les 9 communes de l’aire d’appellation
Chacé, Dampierre, Montsoreau, Parnay, Saint Cyr en Bourg
Saumur, Souzay-Champigny.

VIN DE SAUMUR CHAMPIGNY – Le vignoble

Par sa configuration géographique, ce vignoble accumule un certain nombre de paramètres qui valorisent considérablement la culture de la vigne. s’étageant en lignes de coteaux parallèles à la Loire, il offre de belles expositions aux Cabernets Francs.

Au sud-est de Saumur, le vignoble forme un triangle, délimité au Nord par la rive gauche de la Loire, à l’ouest par le cours de son affluent le Thouet et à l’est par la forêt de Fontevraud.

Le cépage :

Le Cabernet Franc est de très loin le premier cépage rouge de Loire. Toujours fruités, plus ou moins tanniques, ses vins offrent un fin bouquet de fruits rouges (framboise, cassis, groseille, parfois mûre ou cerise avec des subtilités florales, violette, iris). Pour se distinguer de leurs voisins du Chinon et de Bourgeuil, les vignerons de Saumur-Champigny ont travaillé à mettre en valeur le plus loin possible l’expression de leur terroir. Sa première caractéristique réside dans sa fraîcheur et sa tendresse immédiate.
Le Saumur-Champigny peut être un vin d’une extraordinaire concentration comme d’une légèreté toute aérienne.

Des cuvées printanières à boire l’été pour la soif ou le plaisir aux cuvées de garde puissantes et charpentées qui donnent aisément la réplique aux gibiers et aux mets les plus aromatisés, la convivialité du Saumur-Champigny est une caractéristique qui permettra toujours de le reconnaître.

Le terroir :

La spécificité du Saumur-Champigny repose sur la richesse argilo-calcaire de son terroir et la présence du tuffeau en sous-sol. Cette roche calcaire du crétacé supérieur absorbe les précipitations hivernales et restitue parcimonieusement une partie de cette eau durant les longues périodes de sécheresse.

La vigne a ainsi sans excès une alimentation hydrique régulière nécessaire à la parfaite maturation des raisins.

Une autre qualité de ce terroir est sa forte capacité à emmagasiner la chaleur solaire le jour pour la restituer la nuit.

Le nom Champigny provient d’ailleurs du latin ?Campus Ignis’ qui signifie ?Champs de feu’.

Les vignerons de Saumur-Champigny ont en permanence à coeur de produire des vins reflétant fidèlement l’identité de ce terroir bien spécifique.

Le climat :
Autre facette essentielle : le climat. Le vignoble se situe à la limite Est de l’influence océanique, ce qui atténue légèrement les extrêmes estivaux et relève sensiblement ceux de l’hiver.

Protégé d’un excès d’humidité par le relief des Mauges et le triangle Loire, Thouet et Forêt de Fontevraud, la zone d’Appellation Saumur Champigny jouit d’une pluviosité particulièrement faible avec une moyenne de 525 mm/an, sa plus faible est en 1990 avec 394mm à St Cyr en Bourg. Pour comparaison la ville de Cholet (60km) atteint 747 mm/an, Angers (45km) 639 mm/an, la moyenne nationale, quant à elle, est d’environ 900 mm.

Le terroir de Saumur-Champigny bénéficie aussi de la plus forte moyenne (15,7°C) de température de la région.

VIN DE SAUMUR CHAMPIGNY – dégustation

Toujours fruités, plus ou moins tanniques, le Saumur-Champigny offre un fin bouquet de fruits rouges et noirs (framboise, cassis, groseille, parfois mûre ou cerise avec des subtilités florales, violette, iris).
Il peut être d’une légèreté toute aérienne comme d’une extraordinaire concentration. Des cuvées printanières à déguster dans l’année pour le plaisir, aux cuvées de garde puissantes et charpentées, c’est le velouté de ses tanins qui distingue toujours le Saumur-Champigny.

La robe
C’est son intensité et sa couleur qui déterminent sa richesse. Dans le vignoble, elle est d’un beau rubis foncé. L’intensité des traces formées par le vin sur les parois du verre (les jambes et les larmes) seront de bons indicateurs quant à la richesse du vin dégusté.

Le nez
Le premier nez, sans remuer le verre, vous permettra de déceler les arômes les plus délicats et fugitifs. Faites délicatement tourner votre vin, cette oxygénation vous permettra de faire exploser les arômes de fruits rouges, si caractéristiques du Saumur-Champigny. Recommencez à remuer votre verre, laissez reposer, vous jugerez à nouveau de l’évolution des arômes.

La bouche
Les saveurs se révèlent à trois moments. Le premier est I’attaque. Pour le second, il faut laisser le vin s’épanouir au creux de la langue. Les Saumur Champigny surprendront alors par leur velouté et leur souplesse. Enfin à la troisième étape, en avalant une gorgée, vous en apprécierez la puissance aromatique.

N’oubliez pas ! Le Saumur Champigny ne se boit ni trop chaud ni trop frais. Sa température idéale de dégustation se situe entre 14°C et 16°C.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.