Acore

ACORE – HISTOIRE
L’acore aromatique fait partie de la famille des aracées. La plante vivace de l’acore, préfère les régions marécageuses. On la cultive dans les pays de l’Est, le long des cours d’eau. Ses feuilles, étroites et longues, similaires aux roseaux, peuvent atteindre un mètre de hauteur. Les extrémités vertes se replient sur leurs tiges. Les fleurs verdâtres fleurissent au début de l’été. En fait, ce sont les racines horizontales qui sont employées.

Il faut les récolter au printemps et à l’automne et les faire sécher à l’ombre. Le rhizome de l’acore est un tonique amer qui stimule les glandes digestives.

On utilise essentiellement les racines en tisane, avec un peu d’eau bouillante, l’acore est efficace contre tous les troubles gastriques : Ballonnements abdominaux, nausées, brûlures gastro-oesophagiennes. Les faiseurs de sorts s’en servaient pour concocter des bouillons dont ils avaient seuls le secret. Les gens de la cour du Dalaï- Lama les utilisaient pour prendre des forces dans leurs grands moment de prières et de concentrations religieuses.

ACORE – VERTUS

C’est une plante des étangs, des marais originaire de l’Inde de 0,50 à 1,50 m d’envergure dont on utilise le rhizome. Ce rhizome vrai est un bon diurétique et favorise les digestions lentes. Il combat l’atonie,les ballonnements, l’arthrite, l’ulcère de l’estomac,les nausées, le rachitisme,la goutte,les règles insuffisantes, la nervosité.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.