Arachide

ARACHIDE – HISTOIRE

Autre nom : Cacahuète.Elle était déjà cultivée par les Aztèques et appréciée dans toute l’Amérique du Sud bien avant la venue des Espagnols et des Portugais au XVe siècle. Ceux-ci l’introduisirent en Afrique et aux Philippines. L’arachide gagna les États-Unis lors de la traite des esclaves africains. Vers la fin du XIXe siècle et le début du XXe, une plantation massive de plants d’arachides eut lieu, et en 1890, le beurre d’arachide fut inventé, avec le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.
L’Asie et l’Afrique produisent 90% de la production mondiale d’arachides. Les pays grands producteurs sont l’Inde, la Chine, les États-Unis, le Nigeria et l’Indonésie. On considère habituellement l’arachide comme une noix. C’est en fait une légumineuse appartenant à la même famille que les pois, les fèves et les haricots, et pouvant être utilisée de la même façon

L’arachide est aussi appelée «cacahuète», de tlacacahuatl, le nom de cet aliment en nahuatl, langue des Aztèques.
L’arachide préfère les climats tropicaux et subtropicaux, mais on arrive à la cultiver en régions tempérées. Elle pousse sur une plante grimpante ou buissonnante qui mesure jusqu’à 75 cm de haut. Le plant d’arachides produit de petites fleurs jaunes continuellement pendant 2 à 3 mois. Ces boutons floraux éclosent au lever du soleil, ils sont fertilisés durant la matinée puis se flétrissent et meurent avant midi. Quelques jours après, les tiges florales s’allongent, se courbent vers le sol et y pénètrent à une profondeur de 3 à 8 cm; l’extrémité de cette tige florale se gonfle, mûrit et produit la gousse sous terre. Les gousses nervurées deviennent cassantes lorsqu’elles sont séchées. Elles mesurent habituellement de 3 à 4 cm de longueur et abritent de 2 à 3 graines. Chaque graine ovoïde est recouverte d’une membrane brun rougeâtre et renferme deux cotylédons épais et charnus de couleur blanchâtre entre lesquels on peut voir l’embryon. Les deux cotylédons et l’embryon forment l’arachide telle qu’on la consomme une fois grillée ou à l’état frais. La récolte s’effectue par l’arrachage de la plante entière qui est laissée à sécher quelques jours dans les champs ou dans un séchoir, après quoi les gousses sont retirées. Il existe une dizaine d’espèces d’arachides et de très nombreuses variétés; les plants sont buissonnants ou rampants.

ARACHIDE – VERTUS

L’arachide est nourrissante car elle est riche en protéines, en matières grasses et en calories. L’arachide crue est une excellente source de thiamine, de niacine, de magnésium et de potassium, une bonne source d’acide pantothénique, de cuivre, de zinc et de phosphore et elle contient du fer. L’arachide rôtie à sec est une excellente source de magnésium, de niacine et de potassium et une bonne source de zinc, de cuivre, de thiamine et de phosphore. Elle contient de l’acide pantothénique, du fer et de la vitamine B6. C’est aussi une source élevée de fibres. L’arachide rôtie à l’huile renferme sensiblement les mêmes proportions d’éléments nutritifs. Les protéines contenues dans l’arachide sont dites incomplètes, car certains acides aminés sont présents en plus faible proportion par rapport aux autres.

L’arachide rôtie à sec est une excellente source de magnésium, de niacine et de potassium et une bonne source de zinc, de cuivre, de thiamine et de phosphore. Elle contient de l’acide pantothénique, du fer et de la vitamine B6. C’est aussi une source élevée de fibres. L’arachide rôtie à l’huile renferme sensiblement les mêmes proportions d’éléments nutritifs. Les protéines contenues dans l’arachide sont dites incomplètes, car certains acides aminés sont présents en plus faible proportion par rapport aux autres.

Les matières grasses de l’arachide sont composées à 85,5% d’acides non saturés dont 57% d’acides monoinsaturés et 28,5% d’acides polyinsaturés. L’arachide peut être difficile à digérer, surtout lorsqu’elle est rôtie à l’huile. On peut acheter des arachides rôties à sec, mais leur teneur en matières grasses est semblable et elles contiennent souvent des additifs alimentaires.

Valeur nutritive au 100 g
Hydrates de carbone: 11 à 27 g
Matières grasses: 41 à 52 g
Protéines: 21 à 30 g
Riche en calcium (550-600), niacine, potassium, phosphore, magnésium, vitamine E.

L’arachide peut être contaminée par l’aflatoxine, une moisissure produite par l’Aspergillus flavus. Cette moisissure, invisible à l’oeil nu, a entraîné l’apparition de cancers chez des animaux de laboratoire, mais la formation de cancers dus à l’aflatoxine n’a pas encore été démontrée chez l’humain. La plupart des aliments peuvent être contaminés par cette moisissure, mais l’arachide est particulièrement vulnérable car elle est exposée à la chaleur et à l’humidité; des températures entre 30 et 35 °C et une humidité relative de 80% sont les conditions idéales pour son développement.

Les fabricants et les organismes de protection de la santé voient à la détection des arachides impropres à la consommation par un contrôle rigoureux des conditions d’entreposage et de la qualité de toutes les noix et de tous les produits des noix (dont le beurre d’arachide). Pour s’assurer de ne pas consommer d’arachides contaminées, écarter celles qui sont vieillies, tachées, noircies, rances ou moisies.

Conservation
L’arachide crue se détériore plus rapidement que l’arachide rôtie, aussi est-elle plus difficile à conserver et beaucoup plus rare sur le marché. La ranger au réfrigérateur dans un contenant hermétique. L’arachide rôtie se conserve à l’abri des insectes et des rongeurs dans un endroit frais et sec.
L’arachide se congèle, elle se conservera 6 mois. Au réfrigérateur, elle se conserve 9 mois en écale ou 3 mois décortiquée.
L’arachide gonfle légèrement à la cuisson et conserve une certaine fermeté, qu’elle perd cependant quand le mets est réchauffé ou qu’elle est cuite trop longtemps. Pour que l’arachide demeure croquante, ne l’ajouter si possible que dans la portion d’aliment qui sera consommée immédiatement. Le temps de cuisson est d’environ 30 min.

ARACHIDE – CUISINE TRADITIONNELLE

L’arachide est laissée entière, pilée, moulue ou transformée en pâte. Elle est disponible salée ou non, pelée ou non, grillée à sec ou au miel, enrobée de chocolat ou d’huile. On la consomme souvent en amuse-gueule ou en collation. Dans les pâtisseries, elle peut remplacer les amandes ou les pistaches.

Le beurre d’arachide qui est une excellente source de protéines n’est pas vraiment une invention américaine, comme pourrait le faire croire l’importance de cet aliment en Amérique du Nord. Africains, Indiens d’Amérique du Sud et Indonésiens préparent une pâte semblable depuis longtemps. L’arachide occupe une place de choix dans la cuisine de ces pays, accompagnant viande, poisson et volaille ou aromatisant, soupes, sauces, salades, plats mijotés et desserts. En Indonésie notamment, l’arachide est l’ingrédient de base de la sauce satay, une sauce piquante, et du gado gado, un plat de légumes assaisonnés d’une sauce contenant arachides, lait de coco, piment et ail.
Cette graine donne une excellente huile de saveur neutre qui convient pour tous les usages et qui peut supporter de hautes températures et de nombreuses fritures sans se dénaturer. Environ les deux tiers de la production mondiale d’arachides sont transformés en huile.

ARACHIDE – RECETTESCrevettes sauce aux arachidesÉtoiles scintillantes au beurre d’arachide

Temps de préparation total : 3 h 15, 84 biscuits
Ingrédients
3 oeufs
1 l de farine tout usage
15 mlcas de levure chimique
5 ml caf de cannelle moulue
de sel
250 ml de beurre d’arachide
250 ml de beurre ramolli ou de margarine
250 ml de cassonade tassée
150 ml de sirop de maïs doré
sucre granulé

Préparation
1. Réserver le blanc d’un oeuf pour glacer les biscuits; mettre au réfrigérateur.
2. Mélanger 2 tasses (500 ml) de farine avec la levure chimique, la cannelle et le sel; réserver.
3. Dans un grand bol à vitesse moyenne au batteur électrique, battre le beurre d’arachide, le beurre, la cassonade, le sirop de maïs, 2 oeufs et le jaune d’oeuf qui reste jusqu’à ce que le tout soit homogène. Incorporer le mélange d’ingrédients secs. A la cuillère, incorporer les 2 tasses de farine qui restent.
4. Envelopper la pâte dans un film alimentaire; réfrigérer au moins 3 heures ou jusqu’au lendemain.
5. Préchauffer le four à 160 °C.
6. A la fourchette, battre légèrement le blanc d’oeuf réservé.
7. Sur une surface farinée, abaisser le tiers de la pâte à 3 mm d’épaisseur. Tailler avec un emporte-pièce en forme d’étoile. Déposer sur des plaques non graissées. Badigeonner les biscuits de blanc d’oeuf; saupoudrer de sucre granulé. Répéter les mêmes opérations avec le reste de la pâte.
8. Cuire au four de 12 à 15 minutes, ou jusqu’à ce que les biscuits soient légèrement dorés. Retirer les biscuits des plaques et les laisser refroidir sur des treillis.

De toute façon c’est très bon !!!

Utiliser les restes des arachides pour faire de sauces. Voila l’idée qu’elle est bonne. Cette recette il faut l’essayer, elle se marie avec les volailles, les poissons, et toutes les viandes blanches et grasses. Le ôût de l’arachide est le complément idéal de tous produit fort en lipides.

Sauce aux arachides

Temps de préparation total : 15 minutes, 375 ml 1 1/2 tasse)

Ingrédients
15 ml 1 c. à soupe de beurre
1 oignon moyen, haché
2 gousses d’ail dégermées, hachées
160 ml 2/3 tasse de beurre d’arachide
30 ml 2 c. à soupe de sauce soya
60 ml 1/4 tasse de lait
160 ml 2/3 tasse de bouillon de poule Préparation

1. Dans une petite casserole, faire suer dans le beurre l’oignon et l’ail durant 3 à 4 minutes. Ajouter le reste des ingrédients. Porter à ébullition et retirer du feu.
2. Servir tiède et parsemer d’arachides concassées.

Super-balles au beurre d’arachide

Temps de préparation total : 20 minutes, 10 boulettes

Ingrédients
60 ml de beurre d’arachide crémeux ou croquant
30 ml 2 c. à soupe de miel pasteurisé
5 ml 1 c. à soupe d’essence de vanille
60 ml de lait écrémé en poudre
75 ml de noix hachées
20 ml de graines de sésame, rôties ou non
Préparation
1. Combiner le beurre d’arachide, le miel, l’essence de vanille et le lait en poudre jusqu’à consistance homogène. Ajouter les noix. Si le mélange est trop épais, ajouter 5 ml 1 c. à thé) d’eau chaude.
2. Former des boulettes de 2,5 cm de diamètre. Le rouler dans les graines de sésame.

VARIANTE
Plutôt que de rouler les boulettes dans les graines de sésame, servir le mélange en tartinage sur des biscuits graham, des craquelins au blé entier ou des rôties.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.