Chicorée frisée

CHICOREE FRISEE – HISTOIRE

Cette chicorée se consomme surtout en salade. Ses feuilles vertes, fortement dentelées, étroites et pointues poussent en rosette; elles ont des nervures blanchâtres ou rougeâtres et sont passablement amères. Le coeur et les feuilles du centre sont jaunâtres ou blanchâtres. C’est une excellente source d’acide folique et de potassium.

c’est une plante à enracinement profond. Elle comprend un grand nombre de feuilles radicales plus ou moins dentées, étalées en rosettes.

Il existe trois variétés :
-La “Très fine maraîchère”, au feuillage peu allongé, dense et très finement découpé.
-La “Grosse pommant seule”, a de plus longues feuilles et un c’ur très serré.
-Le type “Wallonne” a un c’ur évasé, peu fourni, des feuilles vertes, allongées étroites et très finement découpées.

Origine La patrie de la chicorée s’étend de la région méditerranéenne à l’Inde orientale et même jusqu’en Asie centrale. Sa forme sauvage était déjà très appréciée des Grecs. Son ancien nom latin, cichorium intybus, signifie “plante de janvier” ou “salade d’hiver”. Ce n’est qu’au XIIIe siècle que la chicorée fut introduite au Nord et au centre de l’Europe. Améliorée sans arrêt, la plante sauvage donne naissance à plusieurs variétés de chicorée dont la Chicorée frisée.

CHICOREE FRISEE – SAVOIR ACHETER

Les Chicorées.
Ce sont les championnes de la saison. On distingue chez elles deux formes de variété très différentes par leur aspect avec néanmoins des similitudes en ce qui concerne leur mode de végétation et leur utilisation sous forme de salade.

La chicorée frisée caractérisée par de nombreuses feuilles étalées en rosette, glabres, découpées, plus ou moins dentées. Elle est peu exigeante sur la nature du terrain mais supporte mal le froid, les premières gelées la font disparaître.

La chicorée scarole se distingue de la précédente par des feuilles plus larges, entièrement ondulées ou enroulées, dentées sur les bords et se repliant vers le coeur de la plante. Elle est plus rustique au froid que la frisée et sera davantage employée pour les cultures d’automne.

Pour déguster des chicorées en hiver, vous avez le choix entre deux stratégies : cultiver des frisées, scaroles ou cornettes de manière à ce qu’elles soient suffisamment vigoureuses dès l’automne pour résister aux gelées modérées ou utiliser la technique du forçage pour l’endive ou les chicorées italiennes.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.