Fromages de Bretagne

FROMAGES DE BRETAGNE – HISTOIRE

La vaste Bretagne dont le territoire s’étend sur 4 départements est ceinte pr la mer ou l’océan dans sa plus grande grande partie. On peut admirer ses côtes rocheuses où viennent s’abattre de grosses et belles vagues avec fracas, en éclaboussant des falaises abruptes sur lesquelles poussent une végétation sauvage que le conservatoire du littoral tente de préserver. La Bretagne c’est la sombre histoire des marins, c’est sa si belle musique, ses lumières que les peintres aiment coucher sur des toiles avec parfois plus ou moins de bonheur. La Bretagne ce sont des histoires de marins, de corsaires, de pirates, mais c’est aussi un pays moderne, avec une histoire, un peuple, une langue et toute une agriculture qu’un air vivifiant accompagne pour le bien des légumes ou des fruits, de la pêche et de l’élevage. Seule ombre au tableau, la nature des sols qui ont soufferts des excédents de nitrate et autres produits d’épandages massifs pour subvenir aux besoins d’un élevage intensif de porc. Les éleveurs, les agriculteurs le paient très chers actuellement. Mais il n’est pas inutile de dire que les efforts organisés autour des chambres d’agriculture, l’hygiène et tous les ministères concernés commencent à porter leurs fruits. Ils s’en relèveront sans doute très vite et c’est tout le mal que nous leur souhaitons. Cette région a des atouts que nous aimons, et leurs produits sont d’excellentes qualités même si ici comme ailleurs il est difficile d’être parfait.. Mais il reste heureusement une mini agriculture qui n’a pas été tenté par les sirènes de la monoculture et de l’élevage intensif qui fabrique encore d’excellents produits. C’est le cas pour les fromages qui ne sont pas nombreux mais qui sont excellents et méritent parfois d’être mieux connus.
De notre voyage en Bretagne nous avons trouvé, dégusté pour vous ces quelques fromages que nous vous présentons.

Le Campeneac ou fromage de l’ Abbaye de Campeneac

C’est encore un fromage d’Abbaye et comme tous, il est remarquable.

C’est un fromage de vache à pâte pressée, non cuite, qui ressemble au Port-de-salut. Il contient 40 % de matière grasse. J’ai sur les conseils du sommelier pu apprécier sur ce fromage un saint-Emilion grand cru qui était remarquable.

Le Curé ou Le Nantais

C’est un fromage de vache à pâte pressée et croûte lisse. Il fut créé en 1794 par un curé vendéen. Il était rond à l’origine. Aujourd’hui, il est carré et pèse 200 grammes. Il s’accompagne avec bonheur d’un Chinon rouge.

Le fromage de L’Abbaye de la Meilleraie

C’est un fromage de vache à pâte pressée non cuite, contenant 40 à 45 % de matière grasse.

Le Gros-Lait

Le gros-lait est un fromage frais

Le Montauban-de-Bretagne

C’est une variété de Saint-Paulin fabriqué en Ile-et-Vilaine.

Le Saint-Agathon

Il n’existe plus aujourd’hui. C’était un fromage fermier, rond et plat, des environs de Guimgamp

Le Saint-Gildas

On le prépare dans une école non loin de Redon. C’est une une pâte molle à côte fleurie, au lait de vache pasteurisé, mais enrichie, crémeuse, contenant 75 % de matière grasse.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.