Guimauve officinale

GUIMAUVE OFFICINALE – Découverte

La préparation de la guimauve se faisait autrefois à partir du mucilage présent dans les tiges, les feuilles et surtout les racines: aujourd’hui on ne commercialise que des ersatz de guimauve. Mais l’herbe à bien d’autre usages, et cette plante vivace est si jolie que ce seul argument justifie sa présence dans un jardin.

A la fin de l’été, ses fleurs rose pâle, parfois blanches, en forme de soucoupe, participent au charme des jardins de campagne, et, si toutes les conditions sont réunies, elle peut se développer jusqu’à atteindre 1,20 m de haut. La guimauve peut se cultiver en massifs isolés, assez hauts, dans un jardin de campagne, plantée dans un sol humide, elle s’intégrera mieux dans une bordure ou devant un arbuste.

Corps: Comme son nom usuel anglais, marshmallow, l’indique la guimauve est une plante qui pousse dans les marais à l’état sauvage, le plus souvent à proximité de la mer. Alors que la plupart des herbes préfèrent les sols chauds et secs, la guimauve, elle, ne s’en satisfait pass et a un besoin permanent d’eau par temps sec, excepté si le sol est naturellement humide. La guimauve se multiplie facilement; il suffit de prélever à l’automne des morceaux de plantée au sommet des spécimens les plus grands. On peut également la multiplier à partir de semis, dès le printemps. C’est une plante vivace, qui a besoin de beaucoup de soleil ou à la limite semi-ombragée. Son terrain préféré est toujours humide. Il se multiplie par division ou en semis. La guimauve est utilisée pour l’hygiène et la beauté, en cuisine, et pour la médecine et la santé.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.