Quels vins servir pour accompagner votre repas de Noël ?

En règle générale, nous vous dirons toujours que pour les fins gastronomes que vous êtes, il est primordial de bien choisir son vin afin d’apprécier un plat à sa juste valeur. D’autant plus que pendant ces périodes de fêtes, on veut toujours tout bien faire pour tous. Et ce en tout point! Alors afin de profiter pleinement de ces moments de partage, nous avons dressé pour vous la carte des vins qui accompagneront vos plats de Noël.

Tout d’abord, concernant les entrées traditionnelles, les fruits de mer et les huîtres pourront être accompagnés d’un très bon Muscadet sur lie, d’un excellent Sancerre ou d’un Pouilly fumé. Pour les amateurs de vins alsaciens, vous pourrez vous orienter vers un authentique et fameux Gewrztraminer, voir un Bourgogne haut de gamme. Pour les plus petits budgets, un Côtes du Rhône, un Condrieu ou un Château Grillet feront du plus bel effet. Pour les plus fins gourmets, ils marieront ces entrées avec de superbes vins rouges comme un Saumur Champigny de chez Germain ou un Pauillac, qui rendront ce mariage délicat, unique et original.
Sur les foies gras, les vins liquoreux du bordelais restent à la mode. Mais n’oublions pas non plus les vins de Beaumes de Venise, les Rasteaux, les Savennières du Pays de Loire et les Bonnezeaux qui sont souvent exceptionnels.

Pour les poissons, je suis Bourgogne blanc ou vins de Loire, Chablis montée de tonnerre, sans oublier les beaux assemblages : Hermitage, Pouilly fumé, Mercurey blanc, qui me font tous rêver et attisent mon impatience d’être autour de la table en fête. 
Ensuite, sur les volailles, je serai Bordeaux Saint-Émilion, car la finesse de sa robe, de son nez et de ses goûts permettra à ces viandes blanches de se sublimer dans une volupté de sens émerveillés par tant de richesses sensorielles.

Puis, pour les fromages, je serai blanc, sauf sur le camembert, où je serai plus cidre ou Calvados. Sur les pâtes de type Roquefort ou bleu d’Auvergne, je serai vieux Porto, vieux Banyuls, Beaumes de Venise ou Rasteau. Sur toutes les salades soumises au vinaigre, je ferai simple : de l’eau, tout simplement.

Enfin sur la bûche, je serai Champagne frappé ou vin liquoreux de tout ordre, mais bien frais (12%). Sur une soupe de fruits, je serai également Champagne ou vin à bulles, plus légers, comme les créments qui sont souvent d’excellents vins parfois trop oubliés.

Voilà, vous disposez maintenant de tous les ingrédients pour accompagner vos plats de la plus raffinée des manières.
Pour finir, n’oubliez pas que toutes ces bonnes choses sont des alcools dont il ne faut pas abuser et que même pour les fêtes, il faut les consommer avec modération.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez informé

Magazine cuisine et recettes janvier 2019

En vedette, aujourd’hui

Nouveautés

Les 3 cuissons en video (partie 2 – les légumes)

Les 3 cuissons en cuisine appliquées aux légumes Chacun d’entre nous applique sans le savoir chacune de ces règles de base mais le faisons nous

Lire la suite »
Cuisses de Poulet de ferme grillées en marinade aigre-douce
France

Poulet de ferme grillé en marinade aigre-douce

Le conseil de notre Chef Pierre Marchesseau pour vos cuisses de poulet de ferme grillées en marinade aigre-douce Le poulet peut être mariné un jour

Lire la suite »
le gout interprété par le cerveau
Magazine Santé

Le goût c’est quoi Pierre ?

Le goût Pinocchio ça n’existe Pas. Le corps humain ne possède pas une glande ou un endroit du circuit digestif. Ces sensations de bien-être ou

Lire la suite »
calories de l'anchois
Poissons et crustacés

Calories dans l’Anchois

100g d’Anchois vous apportent : Calories : 160 Kcal 22g de protéines 0,3g de glucides 8g de lipides Combien de calories dans l’Anchois ? L’anchois

Lire la suite »