Saint pierre

SAINT PIERRE – VERTUS

Vertu et bon goût…

Les principales vertus du Saint-Pierre, sont les qualités iconographiques de cet animal. Il est beau, racé et vilain à la fois. C’est d’ailleurs de là qu’il tient cette force naturelle qui le rend respectueux. Il nage toutes voiles dehors comme le ferait un vieux gréement. Dans l’eau il semble défié l’équilibre. IL semble rond mais il est oval, il semble inaccessible dans sa carapace protégée par des épées piquantes placées là sur le dos et sous le ventre. Il y a du Don Quichotte dans ce poisson, mais où sont Rossinante, Sancho Pensa et les moulins à vent. Pourtant un point commun relie les deux histoires. Tous les deux ont leur légende et les deux sont très belles. Et, comme toutes les belles histoires elles traverseront les âges et seront longtemps encore comtées au petits comme au grands pour le bonheur de tous. Une autre vertu et pas des moindres fait qu’il est et sera pour nous l’ami de tous les gastronomes. C’est la finesse de ses chairs qui en fait un des champions de la délicatesse et de la finesse. Préparé avec talent ce poisson est un des fleurons culinaires de la mer. C’est un poisson blanc, maigre plein de calcuim et de vitamines. Il donnera au corps ce petit plus qui fera que demain encore on y retournera à la pêche au Saint-Pierre…

Classification Zéidés – Poissons au corps relativement court et haut, comprimé latéralement. En avant de la nageoire dorsale et anale se trouvent trois à 5 rayons épineux, parfois séparés de la nageoire elle-même.
Caractéristique Corps très haut et comprimé latéralement, bouche très protractile. Il possède deux nageoires dorsales, dont la première forme 9/10 épines fortes et deux nageoires anales. La première est constituée par 3/4 fortes épines réunies par une membrane, la seconde ne comporte que des rayons mous. Entre les nageoires ventrales et anales et à la naissance de la seconde dorsale et deux anales se trouvent une rangée de grosses scutelles épineuses. Des épines existent également de chaque côté de l’?il et sur l’opercule. La tête et le dos sont brun-sombre à brun-ocre avec des bandes jaunes claires sur les flancs. Le ventre est gris-argenté. Une grande tache brune orne chaque côté. La légende dit que St Pierre aurait retiré une pièce d’or de la bouche de ce poisson.
Longueur/Poids Longueur moyenne 25/30 cm (2kg) Max 60 cm (8kg)
Nourriture Sardines, Athérines, Sprats.
Reproduction Fraye de juin à août en Méditerranée
Zone d’évolution Se rencontre en petits bancs en pleine eau ou près des fonds à des profondeurs moyennes. Après le frai il quitte la Méditerranée et se répand de la Norvège à l’Afrique du sud.
Distribution Atlantique du sud norvégien à l’Afrique du sud ; Méditerranée ; mer Noire (rare).
Pêche Lignes dormantes et chalut.

Saint-Pierre doré: Zeus faber.

Si dieu parfois est loin de la croyance des hommes, il est des histoires et des légendes qui ont traversé les derniers millènaires pour nous être comtées. Celle-ci est digne des plus belles. Un soir que Dieu et Saint – Pierre se pronenaient entre les rives du jourdain et les bords de la mer, ils s’aperçurent que plus loin dans l’océan, ils étaient suivis et épiés par une horde de poissons de tous les genres. Certains pour se faire remarqués faisaient des sauts au-dessus de la mer ce qui amusait beaucoup Notre Père et Saint-Pierre un fidèle parmi les fidèles. Dieu lui avait confié son fils sur la terre. De temps en temps ils se retrouvaient, la nuit tombante pour évoquer les problèmes du monde moderne. Dieu voulait protéger son fils, mais en même temps souhaitait qu’il réalise la mission qu’il lui avait confiée. La lune s’était levée et caressait d’un halo un peu triste la surface de la mer dont les vaguelettes par ce grand calme faisaient tressauter les brillances palotes.

Ils y voyaient de moins en moins bien et allaient se séparer quand Saint-Pierre glissa sur quelque chose qui gisait là, à même le sable:
« Faites attention « lui cria Dieu en le voyant trébucher:
« Ce n’est rien mon Père rétorqua Saint-Pierre, j’ai butté sur un poisson ». Dieu se pencha et le ramassa. Il le tendit à Saint-Pierre en lui disant:
 » Mon Ami prenez le, vous le mangerez en rentrant ». Saint-Pierre pris le poisson entre le pouce et l’index et voulut le relançer à la mer mais il stopa son geste car il avair remarqué une brillance anormale dans la gueule de l’animal. Il l’approcha de ses yeux et dit à Dieu:
« Mon Père il a une pièce d’or dans la gueule ». Saint-Pierre attrappa la pièce d’or et la remis respectueusement à dieu. Ce dernier s’exclama:
 » Lui aussi nous aura apporter son obole, c’est formidable ».
Saint-Pierre tenait toujours le poisson entre le pouce et l’index. IL sentit bien des picotement au bout de ses doigts mais n’y préta guère attention. Il relança le poisson dans l’eau en s’écriant:
 » Il faut qu’il vive c’est aussi une créature de Dieu mon Père:
« Merci mon fils » répliqua le Bon Dieu en apercevant le poisson encore vivant s’éloigner du rivage à grands coups de nageoires dorsales et ventrales. Depuis ce jour, les traces du pouce et de l’index de Saint-Pierre sont restées incrustées sur la peau et les écailles de ce beau poisson. L’histoire fit grand bruit à l’époque, mais depuis ce jour, il a pris le nom de son bienfaiteur. C’est ainsi que naquit la légende du Saint-Pierre et du bon samaritain.

SAINT PIERRE – SAVOIR ACHETER

Saint-Pierre dorée: Zeus faber. Classification parmi les Zéidés. Poissons au corps relativement court et haut, comprimé latéralement. En avant de la nageoire dorsale et anale se trouvent trois à 5 rayons épineux, parfois séparés de la nageoire elle-même. Son corps est très haut et comprimé latéralement, bouche très protractile.

Il possède deux nageoires dorsales, dont la première forme 9/10 épines fortes et deux nageoires anales. La première est constituée par 3/4 fortes épines réunies par une membrane, la seconde ne comporte que des rayons mous. Entre les nageoires ventrales et anales et à la naissance de la seconde dorsale et deux anales se trouvent une rangée de grosses scutelles épineuses. Des épines existent également de chaque côté de l’?il et sur l’opercule. La tête et le dos sont brun-sombre à brun-ocre avec des bandes jaunes claires sur les flancs. Le ventre est gris-argenté. Une grande tache brune orne chaque côté. La légende dit que St Pierre aurait retiré une pièce d’or de la bouche de ce poisson. Ce poisson fort délicieux est prisé de toutes les bonnes tables. Il a aussi une légende qui le suit depuis la nuit de temps.
Nourriture Sardines, Athérines, Sprats.
Reproduction Fraye de juin à août en Méditerranée
Zone d’évolution Se rencontre en petits bancs en pleine eau ou près des fonds à des profondeurs moyennes. Après le frai il quitte la Méditerranée et se répand de la Norvège à l’Afrique du sud.
Distribution Atlantique du sud norvégien à l’Afrique du sud ; Méditerranée ; mer Noire (rare).
Pêche Lignes dormantes et chalut.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.