Vin de Entre-deux-Mers

VIN DE ENTRE-DEUX-MERS – HISTOIRE

La région, entre Dordogne et Garonne, dessine un triangle dont les côtés mesurent 60 kilomètres, et la base 30. Ce plateau ondulé, entrecoupé de vallons, est truffé de vestiges historiques : les bastides, construites autour de places couvertes, qui ont gardé plus ou moins leurs remparts médiévaux. Elle affiche une vaste diversité de reliefs, d’expositions, et de terroirs : sables, argiles, graves, et terrains argilo-calcaires. La vigne y occupe 49.000 hectares qui n’ont droit pour la plupart, qu’aux appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur.

Le nom de la région évoque le plus souvent -à juste titre- l’idée de vins blancs secs, et en effet l’Entre-Deux-Mers fournit 80% des blancs secs de Bordeaux, soit 110 millions de bouteilles.

Mais on y trouve aussi : Des rouges en appellation Bordeaux et Bordeaux Supérieur, Premières Côtes de Bordeaux, ou Graves de Vayres, selon l’endroit où ils sont produits; des rosés, des blancs moelleux 9 millions de bouteilles, et des effervescents blancs et rosés en appellation Crémant de Bordeaux. Si les cépages rouges sont ceux habituels de Bordeaux, merlot, cabernet sauvignon et cabernet franc, les blancs secs sont fournis principalement par le sauvignon. Les blancs doux incorporent sémillon et muscadelle. Les vins rouges sont en général puissants, denses, aromatiques, avec une belle finesse pour ceux venant de vignobles dominant la Garonne.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.