Vin de Saint-Pourçain

VIN DE SAINT-POURCAIN – HISTOIRE

Le vignoble de Saint-Pourçain est l’un des plus anciens de France.

Dès le moyen-âge, les vins de Saint-Pourçain sont présents à la table des rois. Saint Louis en fait servir lors des fêtes organisées pour l’adoubement de son frère.

Les papes en Avignon apprécient également ce vin. Chaque année, 60 à 120 hectolitres leur sont expédiés, malgré les frais de transport qui en triplent le prix !

Au XVème siècle, le Saint-Pourçain bénéfice d’une renommée excellente.

A la fin du XVIIIème siècle, son vignoble occupe 8 000 ha.

La ville de Cotigny possède alors un grand port sur l’Allier, qui jusqu’en 1893, fait transiter le vin à destination de la région parisienne et de tout le centre de la France.

Mais dès le début du XIXème siècle, la vigne cède du terrain face aux cultures céréalières et fourragères.

Enfin, en 1892, le phylloxera s’abat sur le vignoble. Aujourd’hui, malgré sa reconstruction, il n’est plus que de 600 hectares.

BLANCS
Cépages : Tressaillier variété locale cultivée uniquement à Saint-Pourçain, Chardonnay et Sauvignon.
Vins originaux et bien typés, à la fois secs et fruités.

GRIS et ROSÉS
Cépages : Gamay noir à jus blanc.
Vins légers et fruités.

ROUGES
Cépages : Gamay à jus blanc et Pinot noir.
Représentent le renouveau des vins fruités, équilibrés et gouleyants.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE, CONSOMMEZ AVEC MODÉRATION !
VIN DE SAINT-POURCAIN – VERTUS
Le vignoble de Saint Pourçain est l’un des plus anciens de France. Selon la légende, ce sont les Phéniciens, qui après avoir fondé la colline de Chantelle, plantèrent les premières vignes sur les coteaux qui surplombent la Bouble, affluent de la Sioule.

Sous l’occupation romaine, la culture de la vigne fut interdite par l’empereur Domitien, édit de 62 mais cette interdiction cessa à la fin du siècle et la vigne fut replantée.

Le christianisme développa la viticulture et perfectionna la fabrication du vin. Au Moyen-Age, la paix retrouvée, cette activité se répandit dans tout le pays.

Les registres de Saint Pourçain, depuis le XII siècle attestent la diffusion et la qualité du vin de Saint Pourçain.

Ainsi:

le 24 juin 1241, saint Louis tient cour plénière à Saumur et fait servir du saint pourçain, en même temps que du saumur.

En 1313, la comtesse Mahaut se plaint d’avoir été pillée par son neveu Robert d’Artois, l’Histoire des Rois Maudits et énumère entre autres, avec celles de Beaune et d’Auxerre, les barriques de vin de Saint Pourçain qui lui ont été prises.

Au cours des siècles suivants, chaque personnage de marque qui passe à Saint Pourçain se voit gratifié de barriques de vin du pays.

Henri IV appréciait le vin de Saint Pourçain, de la Chaize (Monétay), de Breux et de Briailles.

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, la culture de la vigne ne cesse de s’étendre. Le vignoble atteint une superficie de 8000 ha.

Un grand port, construit dès 1413, à la Chaise, à la limite de Monétay/Allier et de Contigny, assure le trafic des vins de Saint Pourçain avec tout le Centre de la France et la région parisienne.

L’histoire locale nous apprend que lors de la grande crue de 1790, deux à trois mille poinçons y étaient entreposés. Ce port a travaillé jusqu’à l’importante inondation de 1893 qui en a démoli les installations.

Pendant la première moitié du XIXe siècle, la vigne recule devant les céréales et les cultures fourragères; de 1894 à 1900, le phylloxéra ravage le vignoble qui reconstitué sur des bases modernes ne dépasse guère les 1000 ha.

Présentation du vignoble

Le vignoble de Saint Pourçain, s’étend de Moulins à Chantelle. C’est une bande de terre d’environ 5 à 7 km qui suit une série de coteaux orientés sud-est, bordant la rive gauche de l’Allier, de la Sioule et de la Bouble.

La vigne est implantée sur des coteaux pierreux, bien ensoleillés ou sur une terre végétale argilo-calcaire riche (Saulcet, Louchy, Montord, Chareil), flanquée de terrains d’origine primitive et cristalline à Meillard, Verneuil, Bransat, Cesset, Fleuriel.

Les 19 communes du vignoble ont une altitude de 250 à 400 m.

Les cépages

Cépage Gamay

Les vins blancs sont à base de Sacy, cépage local, agrémenté de Chardonnay, de Sauvignon et un peu d’Aligoté.
Les cépages rouges sont à dominantes de Gamay avec un faible pourcentage de Pinot noir.

BLANCS
Cépages : Tressaillier (variété locale cultivée uniquement à Saint-Pourçain), Chardonnay et Sauvignon.
Vins originaux et bien typés, à la fois secs et fruités.

GRIS et ROSÉS
Cépages : Gamay noir à jus blanc.
Vins légers et fruités.

ROUGES
Cépages : Gamay à jus blanc et Pinot noir.
Représentent le renouveau des vins fruités, équilibrés et gouleyants.

Quelques chiffres:

Le vignoble:
19 communes de l’Allier, de part et d’autre de Saint-Pourçain.

Altitude : 250 à 400 mètres. Orientation : sud-est.

Superficie : 600 ha (classé AOVDQS)

Production annuelle : blancs 7 400 hl, rosés 5 000 hl, rouges 18 700 hl.

18 caves particulières

1 cave coopérative : l’Union des Vignerons faite de 130 vignerons qui produisent près des deux tiers des vins de Saint-Pourçain

Appellation d’Origine VDQS, attribuée en 1951.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE, CONSOMMEZ AVEC MODÉRATION !

VIN DE SAINT-POURCAIN – SAVOIR ACHETER
Les BLANCS

Conserver
2 à 4 ans

Consommer
Servir frais (8-10°C).
Accompagnent poissons et fruits de mer. Se servent aussi à l’apéritif.

Les GRIS et les ROSÉS

Consommer
Servir frais (8-10°C).
Accompagnent parfaitement les repas ensoleillés, particulièrement les barbecues, salades et charcuteries … et pourquoi pas en apéritif.

Les ROUGES

Conserver
1 à 4 ans selon les cuvées

Consommer
Servir entre 12 et 16°C.
S’apprécient sur les charcuteries, fromages et viandes.

LES MANIFESTATIONS
Foire des Vins et concours : dernier week-end de février
Fête des Vins : dernier week-end d’août
Ban des Vendanges : un dimanche en septembre (non défini pour l’instant)
Lancement de la Ficelle : premier samedi de décembre

A VISITER
Les Vignerons de Saint-Pourçain (Union des Vignerons)
Visite de la cave coopérative : tous les jours de mai à septembre, du lundi au samedi d’octobre à avril. Visite organisée pour les groupes sur réservation.

Musée de la Vigne à Saint-Pourçain
1 cour Bénédictins – 03500 SAINT-POURCAIN SUR SIOULE
Tél : 04 70 45 62 07

Le Cellier (magasin de vente)
69 Bd Ledru Rolin – 03500 SAINT-POURCAIN SUR SIOULE
Tél. 04 70 45 43 48

Le Conservatoire de Chareil-Cintrat (à partir de 2002)
Implanté autour du château, ce site montrera les anciennes méthodes de culture et les anciens cépages.
Contact : Jean BERTHON – Tél. 04 70 56 92 18

CONTACTS UTILES

Syndicat des Viticulteurs du Saint-Pourçain
BP 27 – Quai de la Ronde – 03500 SAINT-POURÇAIN SUR SIOULE – Tél. 04 70 45 61 72 – Fax. 04 70 45 69 96

Fédération des Caves Particulières de l’Allier
BP 45 – 03500 SAINT-POURÇAIN SUR SIOULE

CONFRÉRIES
L’Ordre des Fins Palais de St-Pourçain en Bourbonnais
route de Montluçon – Les Champions 03500 St Pourçain sur Sioule
Grand maître : Guy NEBOUT – Tél. 04 70 45 27 78

Les Compagnons de la Ficelle
Union des Vignerons – 03500 St Pourçain sur Sioule
Contact : Jean BERTHON – Tél. 04 70 56 92 18

VIN DE SAINT-POURCAIN – Caractéristiques des vins

La qualité de la production a permis l’obtention du label “vin Délimité de Qualité Supérieure” dès 1951.

Les vins blancs, secs et fruités, ont créé la renommée du Saint Pourçain dans l’histoire de notre vignoble.

Ils sont encore améliorés grâce à une proportion accrue des cépages fins Chardonnay et Sauvignon, et surtout par une vinification appropriée.

Il en est produit environ 7000 hectolitres.

Les rosés, qui représentent près de 5000 hectolitres, tirent leurs qualité de la fraîcheur et de la jeunesse des raisins de Gamay.

Les vins rouges sont issus de Gamay et de Pinot; vins légers et fruités, leurs ventes ne cessent de progresser et leur production représente actuellement 16000 hectolitres.

Produits locaux

Durée de conservation

Les vins blancs doivent être consommés jeunes, dans les deuxans qui suivent la récolte. C’est à ce stade que se manifestent le mieux leur parfum et leur fruité.
Les vins rouges, qui représentent la moitié de la production atteignent rapidement leur appogée. Cependant, certaines cuvées demandent un vieillissement de 2 à 4 ans.

Conseils du sommelier

Les vins blancs sont à consommer frais, à 8°C, et accompagnent généralement bien les entrées, les crustacés et les poissons.
Les vins rosés, servis à 8-10°C, se boivent avec la charcuterie, les viandes blanches et tout au long d’un repas d’été.
Les vins rouges, qui ont du caractère, s’harmonisent avec les viandes rouges, rôties et grillées sans oublier les fromages. Il faut les servir à 12-15°C.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.