Vin des Côtes de Provence en AOC

VIN DES COTES DE PROVENCE EN AOC – HISTOIRE

VIème siècle avant JC: Les Phocéens introduisent la culture de la vigne en Provence autour de Massilia (Marseille), Nikaïa (Nice), Antipolis (Antibes) et Anthénopolis (Saint-Tropez).

La conquète romaine entraine dans son sillage le développement des vignobles français. La culture de la vigne s’étend sous l’influence des grands ordres monastiques (Abbaye Saint-Victor à Marseille, Saint-Honorat aux Iles de Lérins, Abbaye bénédictine Saint-Pons à Nice et Abbaye cistercienne du Thoronet. De grandes familles nobles et des officiers de l’armée royale acquirent et gèrent de nombreux vignobles provençaux.

1860 l’année terrible: Le Phylloxera Vastatrix, insecte originaire des Etats-Unis et parasite des racines de la vigne, provoque la destruction des vignobles du vieux continent. Le greffage de plants français sur des plants américains permettra de combattre ce fléau et de redonner vie au paysage vinicole français en général et provençal en particulier.

1895 une année historique : Le nom Côtes de Provence voit le jour. La distinction de “Crus Classés” est accordée en 1955 par l’INAO, à 23 domaines de la région, précurseurs de l’appellation Côtes de Provence. En les Côtes de Provence entrent dans le cercle très fermé des appellations d’origine contrôlée A.O.C. L’appellation Côtes de Provence est une valeur sûre et un gage de qualité pour le XXIme siècle.
VIN DES COTES DE PROVENCE EN AOC – VERTUS
Les vins de Provence ont une origine très ancienne. Les grecs, fondateurs de la bonne ville de Marseille, y plantèrent les premiers ceps. César en parle dans ses mémoires lors de la conquète de la Gaule.

Le vin de Provence est produit sur le littoral provençal, en bord de Méditerranée, de la Ciotat à Saint-Raphaël, puis de Sanary vers Carnoules et autour de la vallée du Var.
Nombreux sont les cépages employés en Provence dans la conception du vin. On peut retenir parmi les cépages rouges : le carignan, le cinsault, le mourvèdre. Parmi les cépages blancs : l’ugni, la clairette et le rolle.

Le rosé est la grande spécialité de la région. Il est savoureux, fruité et d’une robe chatoyante.

Le vin blanc est plutôt sec, et parfois pétillant. Il se marrie à la perfection avec les produits de la mer toute proche.

Ainsi le vin de Provence est le compagnon indispensable de la bouillabaisse et de la salade niçoise.

Vins de Provence :

– Cotes de Provence
– Bandol
– Bellet

VIN DES COTES DE PROVENCE EN AOC – vignoble

Côtes de Provence

Les Côtes de Provence sont une grande étendue de vignes sur la Côte d’Azur entre les villes de Marseille et Nice. Les sols et les techniques peuvent être différents d’un endroit à l’autre mais une chose reste: le soleil.

La moitié du rosé produit en France vient de Provence! Et 80% de la production de vin en Provence est constituée de rosé.

Les Rosés de Provence sont secs et fruités. Ce sont les parfaits vins de l’été, pour l’apéritif, avec une salade ou avec un plat typique de la Méditerranée.

Quelques vins rouges méritent aussi l’attention car la qualité s’améliore.

Les vins rouges de Côtes de Provence sont généralement assez puissants.

Dans certaines zones, ils sont au contraire légers et délicats.

Les vins blancs de Provence sont excellents avec des produits de la mer de la région.

Information sur le vin en Côtes de Provence:

Appellation: Appellation Côtes de Provence Controlée

Situation: Sur la Côte d’Azur, d’Aix en Provence à Nice

Lieu: Nombreux: Lorgues, Gassin, Londe les Maures, Le Cannet des Maures, Pierrefeu, Saint Tropez, Gonfaron, Vidauban, etc…

Sol: Silice, Calcaire

Superficie: 20,000 ha ou 50,000 acres.

Production: 160 millions de bouteilles, il y a 80% de rosé.

Cépages en Provence: Cinsault, Grenache, Mourvèdre, Syrah
Tibouren

Type de vin: Rosé sec et fruité

Age: Rosé: boire jeune

Arômes: Pamplemousse rose, Fruits rouges.

Déguster Cotes de Provence avec :

Apéritif, Salades, Tomates à la Provencale.

Fromage: Picodon, Pélardon, Feta.

LE HAUT PAYS
Sols calcaires, souvent colorés d’un rouge profond par les oxydes de fer, cailloux blancs réfléchissant le soleil, paysages où voisinent vignes et oliviers, champs de lavande et garrigues desséchées les collines du haut Var, secrètes et préservées, donnent naissance à des rouges solides et charpentés, mais aussi à des rosés et des blancs tout en finesse.

LA BORDURE MARITIME
Sur les roches cristallines des Massifs des Maures et de l’Esterel, et rafraîchi par l’air marin, se déploie un vignoble ombragé de bruyères et de pins parasols, produisant des vins à la personnalité aussi forte que ses villages (Fréjus, St-Tropez, Hyères). A l’intérieur du massif, la vigne voisine avec le chataignier et le chêne-liège, alors que plus près de la mer, elle flirte avec le mimosa et les palmiers quand elle ne s’offre pas l’écrin d’une île: Porquerolles.

LA VALLEE INTERIEURE
Une longue dépression, cristalline d’un côté et calcaire de l’autre, abrite au nord du massif des Maures un vignoble installé à flancs de côteaux. Villages et bourgs vivent ici au rythme des travaux de la vigne et des caprices du temps, produisant des rosés et des blancs particulièrement fruités et des rouges puissants et corsés.

LE BASSIN DU BEAUSSET
Dans ce bassin au climat doux, ouvert aux brises marines, la vigne cotoie une garrigue vive, ornée de pins sculptés par le mistral. Un sol composé de calcaires, de marnes et de grès, des falaises blanches et lumineuses, des restanques bien entretenues, le pays de Pagnol est aussi celui des rosés frais et gouleyants.

LA MONTAGNE SAINTE-VICTOIRE
C’était l’un des paysages préférés de Cézanne, cette montagne aux flancs alanguis, aux couleurs changeantes, gardienne de ce pays : Sainte-Victoire. Ici, sur des sols caillouteux, protégés de l’air marin, les vignobles produisent des vins à la personnalité forte, et chaque bastide provençale s’offre une parure de vignes, d’oliviers et de cyprès, symboles de bienvenue.

VIN DES COTES DE PROVENCE EN AOC – La Provence

Un ciel d’azur, une mer transparente, des rivages accueillants où garrigues et falaises calcaires succèdent aux pinèdes…c’est là, en terre provençale, que les phocéens, choisirent de s’installer il y a quelques 2600 ans, créant par la même occasion le premier vignoble français.
Honorant ainsi Dionysos ou Bacchus, dieu de la fête, du vin et du monde qui tourne rond…ils nous laissèrent un merveilleux héritage: les vins Côtes de Provence. Des vins frais et savoureux, aussi joyeux et authentiques que les paysages provençaux qui leur donnent vie, des vins rosés, blancs ou rouges, symboles d’un véritable art de vivre…

Boire est une nécessité et souvent un plaisir. Déguster est toujours un plaisir. Pour beaucoup, c’est un art qui suppose une certaine technicité : comme tout art, la dégustation ne se pratique bien que lorsque l’on parvient à oublier sa technique.

Terre d’accueil, pays souvent méconnu, la Provence s’ouvre bien à ceux qui partent à sa rencontre. Elle abrite un monde vigneron de fort caractère, comme elle un peu secret, mais qui offre l’accueil chaleureux et spontannée que l’on reconnait volontiers aux peuples de la Méditerranée.

Une soixantaine de vignerons en côtes de Provence se sont engagés à se rendre disponibles pour vous accueillir et vous faire découvrir leur terroir, leurs vins, leurs vignes, leur cave et leur histoire.
Ils ont adhéré à la Charte d’Accueil Tourisme Vigneron.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.