Bucarde

BUCARDE – SAVOIR ACHETER

S’il y a un coquillage facile à ramasser, c’est sans contestation la bucarde, appelée généralement “coque” et “sourdon” en patois. Il suffit d’aller à Boyardville, à gauche du chenal, à marée basse, et de gratter légèrement le sol pour en ramener de pleins paniers.

Attention, n’en pêchez pas plus que ce que vous pouvez en consommer, et enlever consciencieusement le sable qu’elle recèlent, pour que cela ne craque pas sous la dent.

BUCARDE – HISTOIRE

La Bucarde comestible dont le nom scientifique est la cardium edule. Les coques sont des lamellibranches vivant en bancs très denses de plusieurs millions d’individus sur des surfaces de plusieurs centaines d’hectares.

Elles se ramassent dans le sable des plages et la vase de certains estuaires. Enfoncées de quelques centimètres sous la surface, les coques se nourrissent en filtrant l’eau de mer aspirée grace à deux siphons. Son goût prononcé en fait un mets apprécié des bassiers et vacanciers.

Les zones de ramassages étant souvent stagnantes et peu salées, il peut y avoir une forte concentration de germes microbiens. C’est pour cela qu’il est déconseillé de la consommer crue. Comme il est désagréable de sentir des grains de sable sous la dent au moment de la dégustation, il est conseillé de mettre les coques dans un panier grillagé afin de les rincer.

Les coques trop petites passeront ainsi au travers. Pour devenir adulte et avoir une taille autorisée à la pêche, une coque doit vivre 2 à 3 ans.

La pêche fréquente sur certaines plages du Cotentin insiste à laisser de côté la méthode de ramassage intensive au râteau et à lui préférer les techniques de ramassages manuelles beaucoup plus ludiques.

Un mot sur l’auteur :

Pierre Marchesseau

Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.