Recette Madeleine

Cette recette est tirée d’un livre remarquable, peu de recettes certes, mais toutes excellentes, Proust, la cuisine retrouvée d’Anne Borel, Jean Bernard Naudin, Alain Senderens. A ce sujet, et bien qu’il ne veuille pas en parler nous sommes surpris de ne voir que seules quelques lignes parlent de Pierre Marchesseau comme ayant participé à ce livre. Nous posons donc la question aux soi disant auteurs, comment ce fait il que toutes les recettes figurant dans ce livre sont toutes dans les livres écrits par Pierre Marchesseau et bien avant la cuisine retrouvée de Proust. Nous posons simplement la question et remercions Anne Biorel de sa perspicacité, mais c’est peut être aussi la saison du peu de recettes de cet ouvrage Pierre n’en avait pat fourni davantage.


1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles Soyez le premier à noter cette recette
Pour laisser une note, pas besoin de vous connecter, mais vous acceptez un cookie (durée 1 an) sur votre appareil.
Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité des données, c'est ici

Type de plat : Dessert
Type de cuisine : Cuisine européenne
Temps Total : 35 minutes
Calories : Moyenne
Auteur : Pierre Marchesseau
Temps de préparation : 25 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Pour 4 Personne(s)
Difficulté : Facile
Budget :

Ingrédients de la recette Madeleine

- 90 grammes de beurre, - 90 grammes de farine, - 75 grammes de sucre semoule, - 10 grammes de cassonade, - 1 cuillère à soupe rase de miel attention, c'est lui qui va donner le goût aux madeleines, - 2 oeufs frais, - sel. Et un peu de beurre pour le moule. Attention, pour faire des madeleines, il faut un moule spécial.

Préparation de la recette Madeleine

Les petites madeleines, dites madeleine de Commercy. .En 1755, le pâtissier de Stanislas, duc de Lorraine, quitta les cuisines suite à une algarade avec le maître d'hôtel. Une fête était donnée et il n'y avait pas de dessert pour les invités ! Le majordome eut l'idée de demander à une jeune soubrette de Commercy, Madeleine, de cuisiner la spécialité de sa grand-mère, de délicieuses petites coquilles renflées et dorées. Depuis ce dessert porte son nom. La madeleine évoque le goût exquis du souvenir si bien décrit par Marcel Proust "... Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d'un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillère du thé où j'avais laissé s'amollir un morceau de madeleine. Mais à l'instant même où la gorgée mêlée de miettes de gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d'extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m'avait envahi..." Et quel bonheur de voir soudain un joli petit ventre pousser au milieu du petit gâteau. Étape de la recette Faire fondre le beurre à feu doux. Dans une jatte, fouetter ensemble le sucre, les oeufs et une pincée de sel. Quand le mélange a blanchi, ajouter la farine progressivement en remuant avec une cuillère en bois, puis incorporer en mélangeant doucement le beurre fondu et le miel. Placer au réfrigérateur pendant une heure. Sortir la pâte une demi-heure avant cuisson. Mettre le four à préchauffer à 200°. Beurrer le moule à madeleines. Remplir les alvéoles de pâte. Faire cuire 5 à 10 minutes selon la taille des madeleines. Dans notre moule, le temps de cuisson est de 8 minutes. Accompagner les petites Madeleines d'un Sauternes bien frais.

*Les quantités sont toujours données à titre approximatif et pour un nombre précis, elles dépendent du nombre de personnes en plus ou en moins, de la grandeur des plats utilisés et du goût de chacun.



Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.