Recette Ragoût d’agneau du cadurcien

Recette de : Ragoût d’ agneau du cadurcien.
Cette recette est fort simple mais c’est la vraie recette du ragoût d’agneau de nos ancêtres réalisée uniquement à partir du terroir local .


1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles Soyez le premier à noter cette recette
Pour laisser une note, pas besoin de vous connecter, mais vous acceptez un cookie (durée 1 an) sur votre appareil.
Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité des données, c'est ici

Type de plat : Plat
Type de cuisine : Cuisine européenne
Temps Total : 120 minutes
Calories : Moyenne
Auteur : Pierre Marchesseau
Vin : Vin de Cahors
Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 90 minutes
Pour 6 Personne(s)
Difficulté : Facile
Budget : €€

Ingrédients de la recette Ragoût d’agneau du cadurcien

1,5 kg de collier d’agneau charnu ou 600 grammes de collier et 700 grammes d’épaule en morceau,
3 oignons jaunes,
2 cuilléèes à soupe de farine tamisée,
3 cuillères à soupe huile d’arachide,
2 branches de thym,
2 feuilles de laurier,
1,8 kg de pommes de terre vitelotte du limousin ou autres,
4 carottes fanes,
50 grammes de champignons de paris,
4 branches de persil plat effeuillé,
Sel fin de cuisine,
Poivre blanc moulu.

Préparation de la recette Ragoût d’agneau du cadurcien

Éplucher les légumes.
Blanchir les champignons entiers et à cru.
Garder tout les légumes entiers.
Faire revenir l’agneau dans une cocotte.

Le réserver.
Faire blondir les oignons émincés, dans le jus de l’agneau sans changer de cocotte.
Remettre l’agneau.
Le mélanger aux oignons.
le saler et poivrer.
Puis, le saupoudrer de farine tamisée.
Bien mélanger.
Mouiller avec 1 litre d’eau.
Ajouter le thym et le laurier, les champignons, les carottes et les feuilles de persil effeuillé.
Couvrir le faitout.
Puis, laisser cuire 30 minutes à feu doux.
Ajouter les pommes de terre entières.
Laisser cuire une bonne heure à l’étouffée, le feu au minimum.
Poser la cocotte sur la table et servir en assiette creuse.

Les Conseils de Pierre.
L’accompagner d’un vrai Cahors.
Bien rude, bien sec comme le terroir dont il est issu.
Utiliser aussi du gros pain de campagne, pas de farine blanche c’est trop indigeste.


*Les quantités sont toujours données à titre approximatif et pour un nombre précis, elles dépendent du nombre de personnes en plus ou en moins, de la grandeur des plats utilisés et du goût de chacun.



Laisser un commentaire

En laissant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité des données personnelles, à lire ici .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.